Certaines séries télévisées démarrent avec un lot d’acteurs inconnus, dont la notoriété grandit heureusement ensuite proportionnellement à l’audience des épisodes.

L’incontournable « Vikings » n’échappe pas à cette règle, mais la troisième saison qui vient de débuter nous amène une tête familière en la personne du canadien Kevin Durand, qui tient le rôle de Harbard le vagabond (the wanderer en version originale).

kevin_durand_02

On avait déjà pu apercevoir sa tête dès l’an 2000 dans la célèbre « Stargate SG-1 » , où il tenait le rôle du Goa’uld Zipacna. Suivi de 2008 à 2010 par son rôle du sergent Martin Keamy dans la bien heureusement défunte « Lost » .

Et tu te souviens du mec à qui Hugh Jackman doit sans arrêt du pognon dans le film « Real Steel » en 2011? C’est lui, dans la peau de Ricky, qui se fait d’ailleurs bien défoncer à la fin.

Mais plus récemment il était Vasiliy Fet le dératiseur dans la première saison de « The Strain » , qui effectue sans trop de difficulté la transition des rats aux vampires.

kevin_durand_01

Des petits rôles à droite et à gauche, avec ce visage que l’on est certain d’avoir déjà vu quelque part.

,    
Le septième épisode de la septième saison de l’incontournable série américaine « How I Met Your Mother » contient son lot de recyclage d’acteurs. En effet, on y découvre un grand nombre de personnages secondaires pendant que d’autres font leur retour.



Suite à une remarque de Kevin le psychologue, certains des principaux personnages commencent à avoir des visions de leurs parents.

C’est par exemple le cas de Barney Stinson (Neil Patrick Harris) qui confond sa copine avec sa mère Loretta Stinson, jouée par l’excellente actrice Frances Conroy.


Je t’avais déjà parlé d’elle pour ses rôles dans « United States of Tara » ainsi que « Six Feet Under » où elle interprétait Ruth Fisher.
Lire la suite  
, , ,    

La série américaine « United States of Tara » raconte l’histoire de Tara Gregson, une mère de famille atteinte de D.I.D. (« Dissociative Identity Disorder » , ou « Trouble dissociatif de l’identité » ). Comme toute série américaine qui se respecte on y pratique le recyclage d’acteurs, petit résumé des trois saisons actuellement diffusées.

Note quand même que pour le titre j’hésitais avec « Monsieur et madame Tétavie ont une fille » , mais tant pis pour l’humour Carambar.

Tara Gregson est une femme qui possède plusieurs personnalités clairement différentes communément appelées « alter » dans la version originale. On note entre autres Alice, la femme au foyer des années 50, T. l’adolescente de 16 ans et même un homme, Buck, vétéran de la guerre du Vietnam. Les transitions sont incontrôlables et ont lieu lors de forts moments émotionnels, ce qui amène parfois à des situations cocasses ou fâcheuses, voire catastrophiques.

Toni Collette tient le rôle principal de Tara Gregson (et multiples dérivés), un véritable travail d’artiste où le terme de comédien prend tout son sens.

On la connait surtout pour sa performance en tant que Cole Sear, la maman du gamin doté du sixième sens dans le film « The Sixth Sense » (« Le Sixième Sens » ). Elle a également joué avec Hugh Grant dans « About a Boy » (« Pour un Garçon » ), elle y tenait le rôle de la mère dépressive et suicidaire du « boy » en question. Elle a aussi prêté sa voix à Mary Daisy Dinkle dans le superbe film d’animation « Mary and Max » .

Lire la suite  

, , ,    
Chacun ses passions dans la vie, la mienne est de fouiller les séries télévisées à la recherche d’acteurs recyclés. Le problème étant qu’il m’a souvent été reproché de spoiler les nouvelles saisons, car peu de gens peuvent se vanter d’être à la page en matière de suivi des épisodes ricains.

Seulement cette fois, tu ne pourras pas dire que tu n’es pas prévenu, je pense que l’image d’avertissement est assez explicite.



Donc, aujourd’hui je vais te parler de la deuxième saison de « Stargate Universe » , l’excellent spin off de la défunte « Stargate » .

Dans « Incursion » , le premier épisode de la seconde saison, on retrouve un très bon acteur en la personne de Robert Knepper, il tient le rôle de Simeon, un soldat à priori assez efficace dans son domaine.



On le connait évidemment pour son rôle de Theodore « T-Bag » Bagwell dans « Prison Break » , mais je t’avais déjà parlé de lui pour son premier recyclage dans « Heroes » .
, ,    

Le recyclage d’acteurs continue avec une des grandes séries du moment, « Stargate Universe » . À part quelques très rares apparitions de Richard Dean Anderson (dans le rôle de Jonathan « Jack » O’Neill), Michael Shanks (dans le rôle de Daniel Jackson) et Amanda Tapping (dans le rôle de Samantha Carter), les acteurs sont tous frais et nouveaux dans l’univers de Stargate.

L’histoire vient à la suite des bonnes vieilles franchises « SG-1 » et « Atlantis » , elle raconte la survie d’un groupe hétérogène embarqué par mégarde via un Stargate sur le vaisseau abandonné Destiny qui dérive bien loin de la Terre.

Le Destiny a été créé par les Anciens et servait semble-t-il à explorer les confins de notre univers, ainsi qu’à déposer de nouveaux Stargates sur les planètes croisées. La porte à bord du vaisseau tourne entièrement sur elle même grâce à un puissant mécanisme de rotation fixé dans son socle, pas d’anneau interne rotatif ni de diodes clignotantes comme on l’avait respectivement vu dans « SG-1 » et « Atlantis » . Un concept nouveau qui remet sur le tapis une grosse interrogation du fan que je suis : Si toute la porte des étoiles tourne alors comment diable font les voyageurs pour toujours en sortir dans le bon sens, c’est à dire les pieds au sol?

Quoiqu’il en soit…

David Blue interprète Eli Wallace, un petit génie des mathématiques très débrouillard.

On l’avait vaguement croisé dans la seconde saison de « Ugly Betty » , il jouait alors Cliff St. Paul, le petit ami gay de Marc St. James, les poils au menton faisant la différence.

On ne présente plus Robert Carlyle, l’écossais de référence qui joue ici le rôle principal du docteur Nicholas Rush, c’est lui qui découvre le secret du neuvième chevron et emmène ainsi dans la précipitation tous les protagonistes à bord du Destiny.

On le connait surtout pour avoir joué dans de grands films comme « Trainspotting » en 1996.

Mais également « The Full Monty » , « The 51st State » (« Le 51e état » en français) ou encore « Plunkett & Macleane » (« Guns 1748 » en français).

Ming-Na Wen joue le rôle de Camille Wray, directrice des ressources humaines pour une grosse organisation, embarquée également à bord du vaisseau des Anciens.

C’est surtout son rôle du docteur Jing-Mei Chen dans l’interminable « Urgences » qui l’a propulsée sur le devant de la scène.

Lou Diamond Phillips interprète le colonel David Telford, resté sur Terre mais gardant un rôle récurrent grâce à l’utilisation des pierres de communications des Anciens (qui permettent l’inversion de conscience de deux personnes, quelle que soit la distance).

Si sa tronche réveille en toi un vieux souvenir c’est très probablement à cause d’un de ses premiers rôles, celui de Ritchie Valens dans le film « La Bamba » en 1987, que de souvenirs.

Olé!

, ,