Les avis divergent lorsque l’on parle des fêtes de fin d’année, entre conchier et adorer se trouve tout un panel d’émotions diverses et variées.

Quelque soit ton état n’oublie pas de penser aux pauvres bougies qui se font cruellement torturer chaque année, obligées de sourire malgré leur cerveau parti en fumée.

Défaut de mèche oblige, nous autres humains nous vidons la tête grâce au merveilleux don des gauchistes de tous âges, je te parle bien évidement des sacro-saintes vacances payées.

Du coup le blog se fige pour quelques jours, en attendant un dégel des neurones, aussi tardif que possible souhaitons-le.

Bref, que tu fêtes Noël, Hanouka ou comme moi l’existence de la Licorne Rose Invisible (Bénis Soient Ses Sabots Sacrés), va en paix et rendez-vous l’année prochaine!

(il y a au passage une anecdote amusante à propos du sapin sur la photo)

, ,