, , , ,

Je te parlais il y a quelques temps de mon nouveau hobby, le geocaching. Ayant trouvé de nombreuses cachettes je me suis mis à planquer les miennes dans divers endroits plus ou moins proches de mon point d’ancrage.

Quand on veut cacher quelque chose en ville on se retrouve rapidement face à un gros problème, et ce problème c’est toi. Enfin, je ne critique pas hein, tu ne fais que vivre, mais les gens comme toi ont une fâcheuse tendance à jeter ce qu’ils n’identifient pas, y compris des boites pleines d’objets insolites.

Il faut donc faire preuve d’ingéniosité lorsque l’on planque nos boites en zone citadine, on utilise en général de vieilles capsules pour pellicules photos auxquelles on attache un aimant, puis on colle le tout derrière une structure métallique.

Dans ces petites boites on ne peut malheureusement pas glisser un logbook de taille standard, on utilise donc des rubans que l’on enroule. Il existe quelques modèles prêts à l’impression que l’on peut trouver sur le web, mais rien de très paramétrable. Je me suis donc mis à développer une petite application sans prétention, afin de répondre à ce besoin manquant.

Voici donc Logbook Factory, le logiciel qui permet de créer des logbooks sous forme de ruban. Ça tourne sous Windows et c’est bien entendu gratuit (et même open source si tu utilises Windev 17).

Comme tu peux le constater, beaucoup de paramètres sont modifiables. Quand tu cliques finalement sur « Imprimer » tu arrives sur un magnifique aperçu avant impression qui te permet de jeter un dernier œil à ton futur logbook avant de gaspiller une feuille de papier.

Si tu veux obtenir plus d’informations, consulter la FAQ ou télécharger ce logiciel gratuit je t’invite alors à visiter la page officielle, disponible depuis la version 4.0. Tu peux accéder à la version française en allant sur memepasmal.ch/logbook-fr/ ou la version anglaise sur memepasmal.ch/logbook/.

Si tu n’as pas de temps à perdre et que tu veux juste télécharger la dernière version stable, alors tu cliques simplement ici.

Et finalement, si tu veux être informé des mises à jour alors n’oublie pas de suivre @LogbookFactory sur Twitter !

,    
Les chasses aux trésors ont depuis des siècles passionné les plus grands explorateurs de notre monde. De nos jours les conditions pour pratiquer ce loisir ont été revues à la baisse, plus besoin de gros véhicules onéreux ni de matériel sophistiqué. Depuis dix ans, plusieurs milliers de passionnés s’adonnent joyeusement au geocaching. Il s’agit d’une chasse au trésor à l’échelle planétaire, un site web recense toutes les cachettes (nommées « caches » ) et distribue librement leurs coordonnées GPS. Chacun est libre de créer ses propres cachettes, à condition de respecter quelques règles basiques.

Les sites sur le sujet pullulent, on peut surtout noter l’officiel geocaching.com appartenant à la société Groundspeak qui est l’initiatrice du mouvement. Ce site contient les coordonnées des millions de cachettes que compte la Terre (1’173’915 recensées à ce jour), les anglophobes iront plutôt sur son collègue francophone geocaching-france.com, le site suisse sur le sujet est malheureusement en allemand.

Pour devenir un chasseur il suffit d’avoir avec soi un GPS. Un smartphone avec GPS et accès à Internet est toutefois conseillé, car il permet de charger directement les coordonnées depuis le site officiel. Plusieurs applications font l’affaire dont une officielle qui coute une dizaine de dollars américains, mais la meilleure reste c:geo, gratuite et puissante, sous Android évidemment.



De gauche à droite : La liste des cachettes proches, leurs positions sur une carte, la boussole qui te guide vers une cachette spécifique et les commentaires laissés par les chasseurs l’ayant trouvée (ou pas).

Une fois les coordonnées de la cachette en mémoire, tu te débrouilles pour la trouver. Une boite est alors sur place, elle contient un logbook que tu peux remplir avec la date de ton passage, ton pseudonyme officiel et un petit message personnel si le cœur t’en dis. Si la taille de la boite le permet, tu peux également y laisser un objet, voire même en prendre un à condition qu’il soit de valeur inférieure ou égale à celui que tu y as déposé, c’est une des règles. La boite doit évidemment être replacée dans sa cachette après ton passage.
Lire la suite  
, ,