La série « Game of Thrones » est une petite merveille longtemps attendue par les amateurs de fantasy médiévale, cette série est inspirée de la saga littéraire « A Song of Ice and Fire » de George R. R. Martin. Que ce soit les décors, les acteurs ou les costumes, tout est d’une qualité irréprochable, il m’est de ce fait très difficile de ne parler aujourd’hui que du seul générique, puisque c’est le sujet de base de ce billet.

Donc, le générique suit le parcours d’une caméra qui survole le continent imaginaire de Westeros, la naissance de l’image se fait au cœur d’un soleil brûlant entouré d’anneaux sur lesquels sont gravés des animaux, symboles des différentes familles de la série. La caméra survole ensuite plusieurs villes qui sortent de terre grâce à un astucieux système mécanique fait d’engrenages, le tout filmé en simulant un objectif tilt shift, renforçant ainsi superbement l’aspect de maquette.



La première ville survolée est King’s Landing, la capitale des Seven Kingdoms, c’est là que se trouve le fameux trône de fer ainsi que la résidence du roi Robert Baratheon (joué par Mark Addy).

Nous passons ensuite sur la cité de Winterfell, résidence de la maison Stark, dont le seigneur Eddard Stark (alias Ned pour ses potes) règne en maitre. Tu noteras que ce personnage est joué par Sean Bean, alias Boromir dans « Le Seigneur des Anneaux » .



Un petit passage par le soleil, puis nous plongeons à nouveau, cette fois vers The Wall (et l’avant-poste de Castle Black), le mur qui sépare le redoutable nord du reste de Westeros.

Carte de Westeros



La caméra revient ensuite en arrière et survole à nouveau brièvement King’s Landing pour ensuite traverser The Narrow Sea et arriver à la ville de Pentos. C’est ici que logent Viserys Targaryen (joué par Harry Lloyd) et sa soeur Daenerys Targaryen (jouée par Emilia Clarke), le premier voulant à tout prix devenir calife à la place du calife, utilisant sans aucune décence les charmes de sa sœur pour arriver à ses fins. Il y a d’ailleurs cette scène charmante où, après que sa sœur lui annonce ne pas vouloir épouser un barbare, Viserys lui explique froidement son ambition et les moyens qu’il serait prêt à utiliser.

I would let his whole tribe fuck you, all 40’000 men and their horses too, if that’s what it took.


Un homme adorable qui ferait le bonheur des psychiatres, ou équivalents dans ce monde de fantasy.

Bref, finalement, retour sur le soleil et affichage du titre en lettres de feu, dont certains ne manqueront pas de faire l’analogie avec l’anneau de pouvoir de Sauron.

La magnifique musique a été composée par l’allemand Ramin Djawadi, né d’un père iranien et d’une mère allemande, il a au passage travaillé avec Hans Zimmer, grosse pointure dans le domaine de la musique de films. Ramin Djawadi a également composé les musiques de nombreux films et séries tels que « Flash Forward » , « Clash of the Titans » , « Prison Break » .

Certains artistes ont créé leur propre version du générique, c’est par exemple le cas de WhiteNoise Lab qui utilise un rythme nettement plus heavy.



La série « Game of Thrones » est un véritable choc que les âmes sensibles et les enfants devraient toutefois regarder avec prudence, il ne se passe en effet que peu de temps entre deux membres tranchés ou femme à poil (il y a un nombre incroyable de prostituées), tels des points voulant probablement renforcer l’aspect immoral et sans tabou que l’écrivain George R. R. Martin semble vouloir donner à ce monde.

Notons qu’au vu du succès une deuxième saison est déjà planifiée, et c’est tant mieux. , ,