La série télévisée « Childhood’s End » raconte l’histoire de notre planète depuis le moment où une race extraterrestre débarque afin de prendre en main la suite de l’évolution humaine, en corrigeant le bordel causé par les terriens sur leur écosystème.

childhood_02

Les six épisodes diffusés à la suite en décembre 2015 sont tirés du livre éponyme écrit en 1953 par Arthur C. Clarke, probablement connu ici sous son titre mal traduit « Les Enfants d’Icare » .

L’extraterrestre responsable se présente comme étant Karellen, le superviseur de la planète Terre. Lui et ses semblables sont rapidement baptisés « Overlords » , quelque chose comme « Suzerains » en français.

L’épisode pilote commence sur fond de désolation par l’interview d’un homme se disant être le dernier humain en vie, on sait donc d’emblée qu’au final tout va merder. La série qui s’auto-spoile, on n’avait jamais vu ça.

Karellen cache son apparence au monde durant plusieurs années, l’humanité n’est selon lui pas prête à accepter sa forme physique. S’en suit un âge d’or, les maladies sont abolies, ainsi que les guerres, les famines. Mais également toute trace de curiosité, de culture, le dessein des mystérieux Overlords reste obscur.

Lire la suite  

, ,    

En 1983 sortait une série de science-fiction racontant l’histoire d’extraterrestres à tronches de lézards venus envahir la Terre. Tout nostalgique trentenaire actuel se souvient avec horreur de ce « V » rouge tracé au sang sur un mur noir, signe des « Visitors » sournois ayant revêtu une apparence humaine pour mieux nous berner.

Les masques de lézards grossiers et les permanentes ridicules ont traumatisé plus d’un gamin dans les années 80.

Le remake de 2009 est actuellement en cours de diffusion aux États-Unis. L’histoire est à peu près la même avec toutefois un paquet d’effets spéciaux supplémentaires qui contrastent avec l’original dans lequel presque tout était suggéré.

Et comme le veut la tradition, on recycle les acteurs.

L’actrice américaine Elizabeth Mitchell joue Erica Evans, une mère célibataire membre du F.B.I. qui découvre rapidement le complot qui se trame.

On l’avait croisée dans les dernières saisons de « Lost » où elle interprétait Juliet Burke, une ancienne membre des « Others » reconvertie dans la drague active avec Sawyer.

L’acteur Joel Gretsch joue le père Jack Lowery, qui découvre également rapidement que les extraterrestres ne sont pas aussi peace and love qu’ils le prétendent.

On l’avait précédemment vu entre autre en tant que Tom Baldwin dans la regrettée série « The 4400 » , dont le concept de fond ressemblait d’ailleurs étrangement beaucoup à l’actuel « Heroes » .

On a également pu le voir dans un grand nombre de série d’investigations policières telles que « Les Experts : Manhattan » , « Les Experts : Miami » , « NCIS : Enquêtes spéciales » ou encore « New York Section Criminelle » .

Le texan Alan Tudyk joue Dale Maddox, un agent du F.B.I. collègue d’Erica Evans, dont le rôle trouble serait difficile à expliquer sans faire d’énorme spoiler.

On l’avait entre autre vu dans le rôle du terrible Alpha dans « Dollhouse » , psychopathe et fanatique de couteaux, un personnage charmant.

Détail amusant et notable, il a également interprété le petit rôle de Steve the Pirate dans « Dodgeball » , « Même pas mal » de son titre français.

,