La quatrième saison de la série télévisée « The Mentalist » est en ce moment même diffusée aux États-Unis, et quasiment chaque épisode contient un acteur ou une actrice apparu auparavant dans un vieux film ou une célèbre série.

Un billet avait déjà été écrit sur le même sujet pour les deux premières saisons, n’hésite pas à aller y faire un tour.

Au vu de la fin mouvementée de la troisième saison, je ne saurais te laisser continuer sans ce petit avertissement habituel.


Lire la suite  

, , , , ,    

La sixième saison de la série télévisée « Dexter » vient de débuter aux États-Unis, et elle n’échappe pour l’instant pas à la règle des précédentes qui consiste en la présence d’un personnage récurrent donnant en général du fil à retordre à notre tueur en série favori.

La surprise est cependant de taille, car cette fois c’est l’acteur Edward James Olmos qui tient ce rôle, en l’occurrence celui du professeur James Gellar !

Il campait l’amiral William Adama dans la célèbre série de science-fiction « Battlestar Galactica » , qui était le sujet de mon premier billet assigné à la catégorie des recyclages d’acteurs il y a deux ans.

Cette fois le mauvais garçon est un maître, et son disciple se nomme Travis Marshall.

Si sa tête te dit quelque chose cela ne tient pas forcément du fait que tu l’aies vue ailleurs. En effet, cet acteur est Colin Hanks, le fils de Tom Hanks. Il a joué dans quelques séries comme « Roswell » ou « The Good Guys » dans le rôle de Jack Bailey.

, ,    

La série américaine « United States of Tara » raconte l’histoire de Tara Gregson, une mère de famille atteinte de D.I.D. (« Dissociative Identity Disorder » , ou « Trouble dissociatif de l’identité » ). Comme toute série américaine qui se respecte on y pratique le recyclage d’acteurs, petit résumé des trois saisons actuellement diffusées.

Note quand même que pour le titre j’hésitais avec « Monsieur et madame Tétavie ont une fille » , mais tant pis pour l’humour Carambar.

Tara Gregson est une femme qui possède plusieurs personnalités clairement différentes communément appelées « alter » dans la version originale. On note entre autres Alice, la femme au foyer des années 50, T. l’adolescente de 16 ans et même un homme, Buck, vétéran de la guerre du Vietnam. Les transitions sont incontrôlables et ont lieu lors de forts moments émotionnels, ce qui amène parfois à des situations cocasses ou fâcheuses, voire catastrophiques.

Toni Collette tient le rôle principal de Tara Gregson (et multiples dérivés), un véritable travail d’artiste où le terme de comédien prend tout son sens.

On la connait surtout pour sa performance en tant que Cole Sear, la maman du gamin doté du sixième sens dans le film « The Sixth Sense » (« Le Sixième Sens » ). Elle a également joué avec Hugh Grant dans « About a Boy » (« Pour un Garçon » ), elle y tenait le rôle de la mère dépressive et suicidaire du « boy » en question. Elle a aussi prêté sa voix à Mary Daisy Dinkle dans le superbe film d’animation « Mary and Max » .

Lire la suite  

, , ,    
Retour à la normale après une invasion de visiteurs sur le précédent billet. Pour appuyer ce sevrage rien de tel qu’un sujet pointu et communément sans intérêt, la pression devrait ainsi baisser d’un cran.

Si tu as eu l’honneur de voir la fin de la cinquième saison de « Dexter » tu auras probablement remarqué au fil des épisodes une tête qui te semblait vaguement familière.

L’acteur américain Peter Weller interprète en effet le rôle de Stan Liddy, un ancien flic reconverti en détective aux méthodes plus que discutables.



Amateur de cinéma fantastique que tu es, tu auras évidemment reconnu l’officier Alex J. Murphy alias RoboCop dans le film du même nom sorti en 1987.



Peter Weller a également eu son nom en haut de l’affiche du terrifiant « Screamers » (alias « Planète Hurlante » ) en 1995 où il interprétait Joe Hendricksson, un soldat paumé sur une planète bourrée de robots bouchers.

On a également pu le voir à la télévision dans quelques séries comme « Fringe » ou encore la cinquième saison de « 24 » où il tenait le rôle récurrent de Christopher Henderson. , ,    
Le générique de « Dexter » est un montage d’évènements journaliers filmés d’une manière laissant présager la nature sinistre du héros. Les créateurs, Digital Kitchen, ont d’ailleurs permis à la série de gagner un Emmy Award en 2007, la musique composée par Rolf Kent à quant à elle été nominée.


Rolf Kent donne quelques détails sur son site personnel.
The theme music for the Showtime series DEXTER was composed and recorded in August 2006. An interesting task, as it was to be both sly and witty yet dark and with a hint of Miami about it. So it features guiro, latin percussion, and also Turkish saz and a vaguely reggae beat. It was all timed to match the opening title sequence.

Tu vois, fallait pas sécher les cours d’anglais. , , ,    

Aux États-Unis on ne recycle pas beaucoup de matières premières. Par contre niveau acteurs, c’est une autre histoire.

L’épisode « The Glamorous Life » de la sixième saison de la série « Desperate Housewives » a été diffusé hier au pays de Barrack, on y croise un nouveau visage toutefois bien connu des amateurs de sang en tout genre.

Julie Benz joue le rôle de Robin, une strip-teaseuse que l’insupportable Susan (Teri Hatcher) tente d’aider.

On connaissait surtout Julie Benz pour son rôle de Rita Bennett, la femme du redoutable « Dexter » dans la série du même nom.

Mais elle a surtout été sortie de l’ombre par son rôle de Darla dans « Buffy the Vampire Slayer » , la série de référence pour les ados de fin de vingtième siècle.

Note bien que les commentaires de ce billet risquent de contenir de magnifiques spoilers, la lecture se fait donc à tes risques et périls si tu n’es pas à jour dans la visualisation des séries.

, ,    

La quatrième saison de la série « Dexter » s’est achevée lundi soir dans une scène finale abominable, le changement avec les habituels happy end est brutal.

L’acteur recyclé du jour est John Lithgow qui interprète brillamment l’ignoble Arthur Mitchell, plus connu des forces de police sous le nom de Trinity Killer.

John a reçu de nombreuses distinctions pour son rôle de Dick Solomon dans la série « 3rd Rock from the Sun » (« Troisième Planète Après le Soleil » ), mais on se souvient surtout de son rôle de George Henderson dans le film « Harry and the Hendersons » (« Bigfoot et les Henderson » ).

Père de famille modèle dans les deux cas, un côté un peu plus sombre dans l’un.

, ,