Les dirigeants de l’Union Européenne ne sont de loin pas les personnes les plus intelligentes de cette pauvre planète, et ils nous le rappellent régulièrement en prenant une foule de décisions incohérentes.

Ainsi, l’Espagnol M. A. Cañete vient d’être nommé commissaire à l’énergie et à l’action climatique, et ce jusqu’en 2019.

Le problème est que ce brave monsieur était surtout connu jusque là comme fondateur de deux sociétés pétrolières, Petrolifera Ducar et Petrologis Canarias, dont il détient encore des participations à hauteur de 2.5%, soit 326’000 euros. En résumé, c’est un peu comme élire Hannibal Lecter à la commission des droits humains.

herji_commission_climat

Des débats sont en cours pour le dégager, le pire étant qu’ils résultent de manifestations écologistes et non d’une volonté propre au parlement, qui vit manifestement dans une bulle hermétique à toute forme de logique.

,