Quand le vandalisme devient d’utilité publique… are you ready? Car se laisser mourir de faim est visiblement la nouvelle tendance pour l’été 2015.

zalando_affiche

   

La première leçon enseignée sur les bancs des facultés de droit est que le verbe « stipuler » ne doit jamais être utilisé lorsque l’on parle de la loi.

En effet, étymologiquement parlant, la stipulation indique qu’une négociation est possible. La loi ordonne, autorise, interdit, mais elle ne stipule jamais.

Ce qui n’empêche bien évidemment pas un soi-disant parti politique local d’imprimer ses affiches, qui cumulent dorénavant graphisme primaire et grammaire douteuse.

mcg_loi_stipule

Vous en avez marre?

Nous aussi !

,    

Certaines personnes sans scrupules n’hésitent pas à publiquement utiliser des expressions enfantines telles que « même pas peur » afin de promouvoir un contenu pour adultes, cette démarche honteuse et ridicule devrait être interdite!

memepaspeur_caisseunique

Et puis de toute manière, c’est celui qui dit qui y est.

   

Ne manquez pas l’ouverture prochaine de notre grande surface dédiée à l’armée suisse, cette merveilleuse et pacifiste institution qui se devait d’avoir pignon sur rue.

Visitez notre tout nouveau rayon Gripen, arrivage frais de vingt-deux pièces uniques bradées à des prix défiant toute concurrence, des avions qui partiront sans nul doute en rafale.

military_megastore

Notre meilleur vendeur monsieur Maurer se fera une joie de vous conseiller, fort de son expérience en la matière.

   

La dernière affiche financée par l’UDC qui lutte contre l’abolition du service militaire obligatoire utilise en grande partie les mêmes composants que celle de leurs adeptes en couches-culottes : Violence, provocation, et culture de la peur.

gssa_udc_22sept

Le couteau de boucher remplace le pistolet, et à la place d’un frêle et pauvre soldat c’est notre croix qui est menacée. Le schéma reste banalement le même: une arme dangereuse cherche à détruire notre belle patrie.

Je te sens frissonner, la terreur te gagne? C’est le but recherché.

En grosses lettres, la question « affaiblir la Suisse? » cherche à culpabiliser l’électeur. Juste en dessous un « non à l’initiative contre la sécurité » annonce la fausse couleur, cette dernière expression n’étant bien évidemment pas son nom officiel mais un substitut au sens volontairement inversé afin de provoquer un sentiment d’angoisse chez le badaud.

Le nom réel et beaucoup plus explicite est à peine perceptible, relégué en bas de l’affiche tel un détail, alors qu’au final c’est sur lui que l’on vote. L’objectif de ce jeu graphique est de tout simplement tromper le citoyen.

Un petit tour sur Twitter montre bien l’ampleur du phénomène, la dénomination officielle n’étant quasiment jamais utilisée par les opposants.

crdc_securite

Si on te le demande un jour, sache que le nom de cette technique de propagande prosélytique s’appelle la « manipulation des masses » , et qu’une majorité des esprits libres refuse de jouer à ce petit jeu populiste.

   

On finira par le savoir, le 22 septembre prochain les moutons citoyens helvètes voteront pour accepter ou hélas plus probablement refuser l’initiative visant à abolir le concept obsolète d’armée obligatoire.

Dans un pays aussi conservateur que la Suisse on peut aisément comprendre la montée au créneau des partis de droite et d’extrême-droite, en témoigne cette nouvelle affiche des jeunes-UDC de Genève dans laquelle on retrouve un grand nombre d’éléments simplistes mais malheureusement très efficaces sur les démunis intellectuels.

Le visage et les informations personnelles ont été floutés afin de garantir un certain anonymat au protagoniste, la critique étant faite sur l’ensemble et non sur la personne.

affichejudc_small_03

La métaphore est aisément saisissable: la plus grosse force armée du pays qui n’a visiblement pas l’efficacité nécessaire pour se défendre est prise en otage et menacée d’être exécutée sommairement par un petit groupe d’antimilitaristes pacifistes.

Je te laisse savourer l’ironie, prends ton temps.

Lire la suite  

   

Un indice? Cul, cul, culture, cul.

cul_ture

   
Parmi les métiers méconnus de ce bas-monde on distinguera celui l’éminent goudronneur de poteau, qui vient tel le ninja étanchéiser tous ces supports verticaux sans qui nous n’aurions ni électricité ni téléphone.

Une fois sa noble tâche accomplie, ne reste de son passage qu’un petit bout de papier au message explicite.



Les raisons de cet avertissement sont multiples.

1. Décourager les fétichistes qui ont pour pratique sexuelle malsaine le léchage des poteaux téléphoniques.

2. Inciter les automobilistes qui auraient l’intention de s’y encastrer de plutôt aller défoncer la barrière métallique d’à côté.

3. Annoncer au monde l’existence d’une profession méconnue, voire donner un sens à la vie.

Merci de respecter ces artistes du bitume. ,    

Passer chaque jour devant une vitrine, en serrant les dents à chaque fois.

,    

Après avoir frappé un grand coup dans le monde du graphisme professionnel, le Mouvement Citoyen Genevois (MCG) attaque aujourd’hui frontalement les plus grands créateurs de slogans publicitaires du monde grâce à une affiche époustouflante.

Du grand art qui mérite d’être proprement cité dans tout atrium d’université qui se respecte.

Les vaccins protègent… mais pas contre tout!

Je ne te le fais pas dire.

La moitié de l’affiche est quand même utilisée juste pour râler sur un sujet à propos duquel le peuple ne se prononcera même pas, à savoir les accords fiscaux, le référendum n’ayant finalement pas atteint le nombre de voix nécessaire alors que les fascicules de votations étaient déjà imprimés (et les affiches du MCG aussi visiblement).

Pour illustrer cette situation intolérable rien de tel que des billets de banques européens et américains (vils envahisseurs diaboliques!) à l’effigie de notre présidente annuelle Eveline Widmer-Schlumpf, membre du Parti Bourgeois Démocrate.

C’est toujours un grand moment de satisfaction de voir les différents partis du même bord se tirer mutuellement dessus.

Photomontage hallucinant, douze minutes avec MS Paint, suivi du slogan ultime.

HÉLAS! Nous ne voterons pas sur les traités fiscaux. Préservons au moins nos animaux!

Certes.

Afin de bloquer rapidement tes tortures mentales et répondre à cette question qui taraude en ce moment ton esprit étriqué : Non, il n’y a effectivement aucun rapport.

Grand prix 2012 du slogan qui tue, remis en personne par les jeunes UDC valaisans, alias « tu niques la Suisse, tu gicles! » .

La votation en question concerne une nouvelle loi qui encadrera le contrôle sanitaire de nos bêtes afin d’éviter des cas d’épizooties.

Non, ce n’est pas une maladie.

Enfin si, dans un sens.

Mais non.

Tu noteras finalement le détail qui claque tout en haut de l’affiche, la présence de deux vaches qui regardent le logo du MCG, le seul public ayant probablement l’intelligence nécessaire pour comprendre tout cela.

, ,