Les films d’anticipations ont inondé les années 70, période charnière dans l’évolution des technologies. Les craintes d’abus ne sont donc pas nouvelles, la peur d’un avenir déliquescent a toujours suscité des brouettes d’angoisses.

Le film « Zero Population Growth » sorti en 1972 et abrégé « ZPG » navigue sur cette vague, il est basé sur le roman « The Population Bomb » de Paul R. Ehrlich.

Nous sommes dans un « futur pas si lointain » par rapport aux années 70, la pollution a pratiquement détruit la planète et un smog exagéré recouvre l’atmosphère. Les gens portent des masques lorsqu’ils sortent.

zpg_masquesZombie Nation

Le nuage omniprésent gâche toutes les prises de vues extérieures, lors de chaque scène on doit chercher ce qui peut bien se passer derrière cet écran blanc.

Comme le titre l’indique, il est question de marmaille. Afin de permettre à la planète de récupérer partiellement les dégâts causés par l’expansion démographique, l’État interdit la procréation pendant une période de vingt-deux ans. En guise d’introduction un engin volant annonce la nouvelle dictatoriale, la voix est monotone et menaçante, sur fond de vieux sons synthétiques crispants.

zpg_boule_ville

Les citoyens sont montés les uns contre les autres, les enfants illégaux sont dénoncés et exécutés par asphyxie avec leurs parents, le peuple s’est rallié aux côtés du gouvernement sans la moindre révolution.

Lire la suite  

, ,    

L’avenir est sombre. De ce postulat sont nés de nombreux films d’anticipation, dont le navet phénoménal « Death Race 2000 » . C’est le sujet du jour, alors accroche bien ta ceinture.

death_race_2000_01

Ce film de 1975 narre un futur dystopique dans lequel une émission de télé-réalité banalise la violence devenue quotidienne, la mort comme moyen de divertissement des foules.

Le concept est similaire à « Rollerball » la même année, ou encore « Running Man » en 1982, sauf que cette fois le jeu est une course de voitures tunées par un décorateur de carrousels.

death_race_2000_05La batterie de caméra sur le dos, pour une meilleure autonomie

Lire la suite  

, ,