En attendant les concerts pour malentendants.

   
Il a un gros flingue de roxxor, coupe les barbelés avec son canif, marche dans la brume avec une étrange lumière dans le dos, regarde des araignées en plastique dans les yeux sans avoir peur, assomme un soldat armé d’une seule main, je crois qu’il est inutile de le présenter.



La fiche est par ici. ,    

En fin de XVième siècle un certain Mikołaj Kopernik fit la couverture de tous les magazines people polonais lorsque qu’il annonça (tenez-vous bien) que ce n’était pas le Soleil qui tourne autour de la Terre, mais l’inverse. Ne riez pas, des gens y on cru.
Cette théorie farfelue dite de l’héliocentrisme est encore gobée de nos jours par une grande partie de notre population crédule et facilement manipulable (il n’y a qu’à voir le succès de l’UDC pour s’en convaincre).

Depuis cette nouvelle discutable il nous faut compter nos années par paquets de 365.2422 jours, notre pauvre calendrier grégorien est une preuve irréfutable des complications volontaires qu’entraine la nature humaine. Pour remédier au problème un ermite fou accro aux drogues dures à décidé d’ajouter un jour au mois de février, une fois tous les quatre ans sauf si l’année est divisible par 100 mais quand même si elle est divisible par 400 (la drogue c’est mal). Dans certains calendriers ce jour est ajouté à la fin de l’année, ce qui est quand même vachement plus pratique.

Bref, profitez bien de la journée, la prochaine sera en 2012.

   

Si tu as comme moi l’immense privilège d’utiliser un ordinateur de merde comme outil de travail alors ce billet est pour toi. Par mesure de sécurité un grand nombre d’entreprises forcent leurs employés à choisir un mot de passe, sésame personnel qu’ils devront saisir à chaque démarrage de leur machine.

Le problème constaté est que bon nombre de personnes utilisaient un mot de passe vide, par fainéantise probablement. Fiers d’eux ils se vantaient même publiquement de l’inutilité des mots de passe, sans se douter qu’avec une telle inconscience n’importe qui pouvait ensuite se connecter et envoyer des courriels sous leur nom de vantard, voire supprimer des fichiers importants.

From : jed.lagueule@boitalacon.com
To : direction@boitalacon.com

Cher connard de directeur, par le présent mail je me permets de vous pisser à la raie.

Avec mes remerciements.

Vengeance ou humour débile d’un collègue, Jed Lagueule aura du mal à se sortir d’une telle situation.

Afin de palier à ce problème du mot de passe vide, les administrateurs systèmes adoptent de nos jours ce que l’on nomme une « stratégie de mot de passe » . Comprends ainsi que ton nom de famille ou « 1234 » sera considéré comme non fiable, et donc refusé par le système. Dans certains cas hardcores, des administrateurs proche de l’aliénation imposent au moins une lettre majuscule, une minuscule, un chiffre et parfois même un caractère à la con (genre « $ » ou « ? » ). Le tout avec une longueur minimale de huit caractères et l’obligation de le changer toutes les trois semaines, avec en plus l’interdiction de réutiliser un des vingt derniers. Dans ce genre de cas l’employé, incapable de retenir une telle abération (et on le comprend) notera le tout sur un bout de papier scotché derrière l’écran. La sécurité informatique dernier cri sera ainsi réduite à néant par une simple feuille adhésive et le but même de la soi-disant stratégie aura produit l’effet inverse.

La solution miracle? Elle n’existe pas, du moins pas encore. La petite bête qui monte qui monte se nomme « biométrie » , l’identification par une partie de ton corps (visage, œil, doigt, bite, etc.). Certains ordinateurs portables sont déjà dotés de lecteur d’empreintes digitales, et quand ça fonctionne (environ une fois sur trois) on sent vraiment que le train du vingt-et-unième siècle nous est passé sur la gueule. Plus de mot de passe à retenir, plus besoin de se servir de son cerveau. La sécurité de ta boite est à ce prix.

   

Devenir le daron du rap avec cinquante-six piges de soucis derrière, c’est possible.

Pour voir toutes ses vidéos, c’est par ici que ça se passe.

   

J’adore cette expression, c’est compliquer les choses pour les rendre plus belles, un peu comme dire « il a été remercié » pour annoncer le renvoi brutal d’un employé. Donc oui, le peuple s’est prononcé sur les sujets sensibles de ces derniers temps.

Globalement, l’armée continuera à faire bruyamment mumuse, on pourra enfin sortir d’un bar sans cancer du poumon pour prendre un bus payant sans se faire mordre par un chien d’attaque.

De plus la constitution de Genève sera modifiée, dans le fond on s’en fout un peu à vrai dire mais c’est juste que l’UDC recommandait de voter NON et c’est un OUI à 79.25% qui est passé. Droit dans l’os des bourgeois d’extrême droite, il fallait le souligner.

,    

Si t’aimes fragger la tronche de ton prochain au lance-roquettes c’est facile, il te suffit de démarrer ta console de jeu et lancer une bonne partie d’Unreal Tournament, univers de confrontations sanglantes par excellence.

Une des nombreuses règles de ce jeu se nomme le Capture The Flag, le but est de se tailler un chemin à travers les organes vitaux explosés de tes adversaires jusqu’à leur base, prendre le drapeau qui s’y trouve et le ramener dans ta base sous les ovations de tes potes de combats qui ne manqueront pas de saluer l’exploit par un « GG » bien placé. Parce que dans les jeux vidéos on ne dit pas « Bien joué l’ami, je suis vraiment content de ta performance au combat. Grâce à ton courage et à ta virilité nous avons remporté la victoire! » , non, on dit « GG » .

Tu vois, les règles sont globalement vachement simples. Par contre quand l’armée décide d’expliquer une stratégie vexillologique à ses gradés, he bien ça prend 80 pages.

Ouais je connaissais pas non plus ce mot à la con.

Un nouveau règlement de l’armée donne des précisions sur l’usage correct des drapeaux, des étendards et des fanions. Il est considéré comme base de référence et comme manuel d’instruction et rend de précieux services notamment aux porte-drapeaux dans les bataillons.

Les étendards des différents bataillons et groupes de l’armée, le drapeau suisse et les drapeaux des cantons ont une valeur symbolique élevée qui implique, de la part de l’armée, un usage respectueux.

(…)

La durée de l’activité des cadres dans l’armée est beaucoup plus courte qu’auparavant. Beaucoup d’officiers et de sous-officiers expérimentés, possédant des connaissances acquises au cours de nombreuses années, ont été libérés des obligations militaires. Par conséquent, il s’est avéré nécessaire de préciser les règles de base liées à des tâches qui ne sont pas pratiquées quotidiennement, comme les prises et les remises de drapeau ou les cérémonies de promotions. En effet, l’usage correct des drapeaux et des étendards contribue largement à la réussite des cérémonies militaires, et le nouveau règlement est là pour qu’il en soit toujours ainsi.

(…)

Ce règlement de 80 pages environ est destiné en premier lieu aux états-majors des corps de troupes et des Grandes Unités ainsi qu’aux porte-drapeaux.

(Source : DDPS)

A chacun son degré de compréhension, à chacun ses préoccupations.

GG les gars, grâce à vous la Suisse va remporter la partie.

(Merci à Kurios pour l’info, ma réputation d’antimilitariste n’est à priori plus à démontrer. 😉 )

   

C’est évident, nous n’avons pas tout le même niveau en informatique. Fort heureusement si tu achètes une imprimante chez Manor tu auras droit à une information charitable et fort précieuse, l’étiquette te conseillera sympathiquement d’acheter… du papier.

Mais bon c’est pas obligatoire hein.

   

Parfois il faut essayer d’imiter les grands artistes (sans les plagier bien entendu), on accède ainsi peu à peu aux secrets de fabrication d’un dessin totalement réussi.

Bon j’ai encore du boulot hein.

Admirez le t-shirt, c’est un Nique.

   

Dans la vie faut savoir se mouiller pour son public. Ainsi après avoir essayé pour vous le godemiché Black & Decker c’est maintenant au tour du pack Take & Surf de chez Swisscom, indispensable pour tout geek qui se respecte.

Pour un balle (et quarante de frais de mise en service bien cachés) tu recevras par la poste une ravissante clé usebé qui, une fois connectée à ton ordinateur portable, te permettra de venir visiter Même Pas Mal depuis n’importe quel refuge helvétique de haute-montagne. Les vitesses de connexion varient entre 53 et 384 Kbauds, si ça ne veut rien dire pour toi sache que ton ADSL monte facilement dix fois plus vite, mais on ne va pas comparer ce qui n’est pas comparable (comme par exemple un humain et un militaire).

Là si t’es vraiment un geek tu remarqueras que je ne parle pas de l’HSPA, la nouvelle technologie super rapide de la mort qui tue sa race avec qui tu peux surfer jusqu’à 7500 Kbauds chez ta grand-mère. Ben non j’en parle pas, parce que même en plein centre-ville de Genève, malgré les affirmations de Swisscom, il est impossible de se connecter à ce réseau.


Couverture HSPA au 13.02.2008

Sinon il faut avouer que le gadget fonctionne bien, l’installation se fait sans aucun CD (tout les pilotes sont intégrés) et le logiciel est sobre. L’abonnement coute CHF 10.- par mois auquel il faut ajouter CHF 4.50 par jour de connexion (de minuit à minuit), le trafic est illimité et ça c’est vraiment un plus. On est ainsi facturé par jour, et non pas en fonction de la quantité transférée.

Je sens que tu commences à t’émoustiller là hein? C’est parce que je ne t’ai pas encore parlé des points négatifs. Donc dans la foulée j’en ai noté deux.
Le premier assez embêtant est la perte du réseau, tu est toujours connecté mais tu ne peux plus accèder à rien, assez fâcheux car il faut déconnecter manuellement et se reconnecter droit derrière.
Le second problème est persistant puisqu’il s’agit du taux de réponse des requêtes, techniquement appelé « ping » . Ce taux est catastrophique, pour les jeux en ligne par exemple on a des latences qui varient entre 500 et 1500 millisecondes, et encore lorsque rien d’autre ne tourne (mise à jour Windows, antivirus, etc.).

Je n’ai pas noté de déconnexion sauvage, mais ce problème étant inné à tout ce qui est sans fil on ne va quand même pas le mettre sur le dos de Swisscom.

Pour résumer, c’est un bon gadget pour celui qui veut lire ses mails, surfer sur le web ou chatter via MSN avec tantine Robert. Les jeux en ligne (genre WoW) sont assez pénibles et il faut carrément oublier le téléchargement de gros fichiers. On notera au passage que le texte « Ajoutez le turbo à Internet » visible sur certains affiches est à la limite de la publicité mensongère, il aurait mieux fallu parler de mobilité que de vitesse.

Le produit reste toutefois intéressant pour les petits usages, mais on sent bien que la technologie n’en est qu’à ses débuts.