L’autre soir je chattais paisiblement sur Meetic à l’aide de mon pseudonyme Cochonne_21, je parlais physique quantique avec un chercheur du CERN quand soudainement un certain Bogoss_14 m’adressa la parole en ces termes :

« Lu T bone ASV plz lol » .

Ni une ni deux je lui répond « Diantre petit homme, ton langage fort peu commun me donne du fil à retordre. » . Sa réponse ne se fit pas attendre.

« OMG lolololol » .

Autant vous dire que je n’ai pas compris pourquoi kévin me parlait soudainement d’OGM, il aura fallu l’intervention de mon pote viva_italia pour m’expliquer qu’il ne s’agissait ici que d’un appel divin (« Oh My God » ).

Non parce que si kévin m’avait parlé d’OGM j’aurais pu vous montrer ce somptueux étalage de pommes d’un grand magasin suisse, édition spéciale mondial 2008.

Mais là du coup, y’a aucun rapport.

,    

Hier le seuil des 4’000 soldats américains morts en Irak a été dépassé.

Georges vous souhaite de joyeuses fêtes de Pâques!

, , ,    

Un peu de vulgarisation informatique.

Vista de merde.

Ah non, ça c’est de la va vulgarité informatique.

Donc.

Imaginons une salle de restaurant avec de nombreuses tables. A chacune de ces tables sont assises des personnes aux personnalités et aux fonctions radicalement différentes. Prenons quelques exemples concrets.

Autour de notre première table se trouvent Indiana Jones, Bertrand Piccard et Christophe Colomb. C’est la table des explorateurs.

La table d’à côté est animée d’une discussion entre Yacapitzahuac et Ingvar Kamprad. C’est la table des marchands.

Ce restaurant adopte un concept biafrogalistanais réputé et fonctionne selon une règle qui pourrait sembler curieuse à nos yeux d’occidentaux coincés : Les serveurs se regroupent à l’entrée des cuisines et attendent les plats amenés par les cuisiniers, ils redistribuent ensuite leur charge aux différentes tables selon les instructions reçues au moment de la livraison. La personne donnant ces instructions est un homme à la mémoire phénoménale, il se prénomme Ruther (il est allemand), il est l’intermédiaire indispensable entre les cuisines et la salle. Il connait chaque convive et sait quels plats lui faire délivrer lorsque qu’ils arrivent. En effet la tradition biafrogalistanaise veut qu’en entrant dans le restaurant, chaque personne explique à Ruther ses préférences.

Première situation. Une tourte suédoise sort de la cuisine. Ruther consulte sa mémoire et transmet le plat au serveur, lui intimant l’ordre de l’amener à la table des marchands (seul Igvar mange des produits suédois).

Seconde situation. Un fromage véreux et passé de date est posé devant Ruther, personne n’a pourtant annoncé aimer celà. C’est indubitablement une tentative d’empoisonnement. Le fromage est immédiatement jeté aux ordures.

Troisième situation. Indiana Jones à soif et commande un coca à un serveur. Le serveur transmet l’ordre a Ruther qui passe l’information aux cuisines. Le coca est remit de la cuisine à Ruther qui le passe au serveur avec l’ordre de le livrer à la table des explorateurs.

Dans notre première situation Ruther reçoit une denrée et sait à qui la transmettre car on lui a fourni l’information auparavant.

Dans notre seconde situation Ruther reçoit une denrée mais elle ne correspond à aucun des gouts des convives. Elle est donc rejetée.

Dans notre dernier cas c’est le client qui demande une denrée, Ruther est donc au courant de cette transaction et ainsi lorsqu’il reçoit ladite denrée en retour il sait exactement à qui l’envoyer.

Votre routeur ADSL (« Ruther » , « routeur » , vous aviez compris avant rassurez-moi?) fonctionne de la même manière, entre deux entités qui demandent et envoient des informations. La salle c’est votre réseau interne, le bordel des cuisines c’est Internet.

Ruther a de grandes responsabilités, vous en conviendrez.

, , , ,    

Tenir un blog n’est pas une chose aisée, faut jamais trop déboussoler ses visiteurs sinon après ils se sentent perdus et ils ne reviennent plus.

Oui oui, vous êtes au bon endroit, j’ai juste refait la tapisserie pendant la nuit (vos gueules merci).

Bon, pour vous prouver que rien n’a changé je vais vous parler des 4×4.

Vous ne trouvez pas que les conducteurs de 4×4 sont vraiment de grosses lopettes comparés à Chuck?

Aaaaaah, on se sent tout de suite chez soi hein?

,    

Trois moteurs de recherche, l’un d’entre eux est sobre et simple d’emploi. Mais lequel?

   

En attendant les concerts pour malentendants.

   
Il a un gros flingue de roxxor, coupe les barbelés avec son canif, marche dans la brume avec une étrange lumière dans le dos, regarde des araignées en plastique dans les yeux sans avoir peur, assomme un soldat armé d’une seule main, je crois qu’il est inutile de le présenter.



La fiche est par ici. ,    

En fin de XVième siècle un certain Mikołaj Kopernik fit la couverture de tous les magazines people polonais lorsque qu’il annonça (tenez-vous bien) que ce n’était pas le Soleil qui tourne autour de la Terre, mais l’inverse. Ne riez pas, des gens y on cru.
Cette théorie farfelue dite de l’héliocentrisme est encore gobée de nos jours par une grande partie de notre population crédule et facilement manipulable (il n’y a qu’à voir le succès de l’UDC pour s’en convaincre).

Depuis cette nouvelle discutable il nous faut compter nos années par paquets de 365.2422 jours, notre pauvre calendrier grégorien est une preuve irréfutable des complications volontaires qu’entraine la nature humaine. Pour remédier au problème un ermite fou accro aux drogues dures à décidé d’ajouter un jour au mois de février, une fois tous les quatre ans sauf si l’année est divisible par 100 mais quand même si elle est divisible par 400 (la drogue c’est mal). Dans certains calendriers ce jour est ajouté à la fin de l’année, ce qui est quand même vachement plus pratique.

Bref, profitez bien de la journée, la prochaine sera en 2012.

   

Si tu as comme moi l’immense privilège d’utiliser un ordinateur de merde comme outil de travail alors ce billet est pour toi. Par mesure de sécurité un grand nombre d’entreprises forcent leurs employés à choisir un mot de passe, sésame personnel qu’ils devront saisir à chaque démarrage de leur machine.

Le problème constaté est que bon nombre de personnes utilisaient un mot de passe vide, par fainéantise probablement. Fiers d’eux ils se vantaient même publiquement de l’inutilité des mots de passe, sans se douter qu’avec une telle inconscience n’importe qui pouvait ensuite se connecter et envoyer des courriels sous leur nom de vantard, voire supprimer des fichiers importants.

From : jed.lagueule@boitalacon.com
To : direction@boitalacon.com

Cher connard de directeur, par le présent mail je me permets de vous pisser à la raie.

Avec mes remerciements.

Vengeance ou humour débile d’un collègue, Jed Lagueule aura du mal à se sortir d’une telle situation.

Afin de palier à ce problème du mot de passe vide, les administrateurs systèmes adoptent de nos jours ce que l’on nomme une « stratégie de mot de passe » . Comprends ainsi que ton nom de famille ou « 1234 » sera considéré comme non fiable, et donc refusé par le système. Dans certains cas hardcores, des administrateurs proche de l’aliénation imposent au moins une lettre majuscule, une minuscule, un chiffre et parfois même un caractère à la con (genre « $ » ou « ? » ). Le tout avec une longueur minimale de huit caractères et l’obligation de le changer toutes les trois semaines, avec en plus l’interdiction de réutiliser un des vingt derniers. Dans ce genre de cas l’employé, incapable de retenir une telle abération (et on le comprend) notera le tout sur un bout de papier scotché derrière l’écran. La sécurité informatique dernier cri sera ainsi réduite à néant par une simple feuille adhésive et le but même de la soi-disant stratégie aura produit l’effet inverse.

La solution miracle? Elle n’existe pas, du moins pas encore. La petite bête qui monte qui monte se nomme « biométrie » , l’identification par une partie de ton corps (visage, œil, doigt, bite, etc.). Certains ordinateurs portables sont déjà dotés de lecteur d’empreintes digitales, et quand ça fonctionne (environ une fois sur trois) on sent vraiment que le train du vingt-et-unième siècle nous est passé sur la gueule. Plus de mot de passe à retenir, plus besoin de se servir de son cerveau. La sécurité de ta boite est à ce prix.

   

Devenir le daron du rap avec cinquante-six piges de soucis derrière, c’est possible.

Pour voir toutes ses vidéos, c’est par ici que ça se passe.