L’être humain est la seule espèce connue capable de créer une œuvre artistique à partir de quelque chose d’horrible.

Nous sommes en 2010, un cambrioleur pénètre par effraction dans la demeure alabamienne des Dodson, une famille de banlieusards bien ‘muricains. La grande fille est agressée, mais le malfrat s’enfuit rapidement et tout le monde s’en sort heureusement indemne.

Les chacals de la télévision viennent interviewer le fils Dodson, sa parade furieuse est immédiatement repérée par les Gregory Brothers qui remixent la prestation à grands coups d’autotune. La vidéo devient virale et dépasse les 130 millions de vues sur YouTube.

Le remix musical commence vers 1 minute et 50 secondes

Mais les Gregory Brothers n’en sont pas à leur coup d’essai, on leur doit en effet toutes les vidéos « Songify the News » , au concept identique.

Lire la suite  

,    

La société moderne met gracieusement à notre disposition toute une brouette de divertissements dans l’espoir d’extraire nos esprits déprimés de la morosité quotidienne, parmi eux on dénote la malbouffe, les drogues dures, les films pornos et les parcs d’attractions. Seulement il faut bien l’avouer, dans ce dernier cas passer du temps chez Mickey et tous ses amis est vite gonflant.

C’est sur ce principe qu’est sorti en 1973 le célèbre film « Westworld » qui narre l’expérience désastreuse d’un centre de loisirs peuplé de robots animateurs, dont un en particulier se découvre une vocation de psychopathe. Regarder ce film en entier demande du courage, mais tu peux toujours lire l’excellent article à ce sujet pour aller plus vite.

Si je te parle aujourd’hui de cette œuvre cinématographique dépassée c’est parce qu’elle vient d’être adaptée en série télévisée, le premier épisode a été diffusé sur HBO la veille de cet article, et franchement ça vaut carrément le détour. Tout les ingrédients sont réunis, du sang, plein de boobs, et des injures non-censurées.

westworld_tv_01

Même le nouveau logo claque sa race!

Lire la suite  

, ,    

Sorti en 1976, le film « Futureworld » est la suite de « Westworld » apparu sur grand écran trois années plus tôt, la lecture de l’admirable article à ce sujet est conseillée pour l’entretien de tes petits neurones désemparés.

Un mec aveugle et bourré n’a rien trouvé de mieux que de traduire le titre en « Les Rescapés du futur » , alors que celui choisi pour cet article est en toute impartialité bien meilleur.

L’histoire se passe quelque années après la tragédie du premier film et ses 145 décès brutaux, le centre de loisir Delos a rouvert. C’est la même technique employée par la série des « Jurassic Park » pratiquement deux décennies plus tard, tout a gravement merdé mais il suffit de changer quelques bricoles pour relancer l’affaire. Après tout, qu’est-ce qui pourrait se passer de mal?

futureworld_01

Le générique d’introduction dure six heures, c’est du moins l’impression ressentie quand la caméra zoome de manière interminable et branlante sur la pupille d’un des acteurs.

Lire la suite  

,    

La série télévisée « Stranger Things » a été intégralement diffusée en juillet 2016, l’action nous plonge au cœur des années 80 dans la petite ville américaine de Hawkins. En tête d’affiche, Winona Ryder et David Harbour.

Un petit garçon disparait, s’en suivent des phénomènes paranormaux provoqués par une agence gouvernementale qui ne tient pas vraiment à voir son projet secret dévoilé. Tout est d’époque, les téléphones à impulsions, les vieilles télévisions cathodiques, les papiers-peints pourris et les gamins qui communiquent avec des talkie-walkies.

Mais la plus grosse immersion se fait dès le départ avec l’incroyable bande-son électronique du générique, et ses images dont le détail a été poussé jusqu’à ajouter des poussière défilantes pour simuler une pellicule.

Le thème sonore rappelle sans équivoque les vieux morceaux de Tangerine Dream, avec un peu de Daft Punk lors de leur participation à la bande-son de « Tron 2 » , cette atmosphère d’horreur fixe d’emblée le ton de la série et se poursuit au long des épisodes.

On doit ces merveilles auditives à Kyle Dixon et Michael Stein, membres du groupe Survive depuis 2008, un album est normalement prévu.

,    

Les films d’anticipations ont inondé les années 70, période charnière dans l’évolution des technologies. Les craintes d’abus ne sont donc pas nouvelles, la peur d’un avenir déliquescent a toujours suscité des brouettes d’angoisses.

Le film « Zero Population Growth » sorti en 1972 et abrégé « ZPG » navigue sur cette vague, il est basé sur le roman « The Population Bomb » de Paul R. Ehrlich.

Nous sommes dans un « futur pas si lointain » par rapport aux années 70, la pollution a pratiquement détruit la planète et un smog exagéré recouvre l’atmosphère. Les gens portent des masques lorsqu’ils sortent.

zpg_masquesZombie Nation

Le nuage omniprésent gâche toutes les prises de vues extérieures, lors de chaque scène on doit chercher ce qui peut bien se passer derrière cet écran blanc.

Comme le titre l’indique, il est question de marmaille. Afin de permettre à la planète de récupérer partiellement les dégâts causés par l’expansion démographique, l’État interdit la procréation pendant une période de vingt-deux ans. En guise d’introduction un engin volant annonce la nouvelle dictatoriale, la voix est monotone et menaçante, sur fond de vieux sons synthétiques crispants.

zpg_boule_ville

Les citoyens sont montés les uns contre les autres, les enfants illégaux sont dénoncés et exécutés par asphyxie avec leurs parents, le peuple s’est rallié aux côtés du gouvernement sans la moindre révolution.

Lire la suite  

, ,    

La sixième saison de Game of Thrones vient de se terminer, si certains détails t’ont échappé alors tu vas pouvoir te régaler avec ce résumé tout chaud sorti du four.

Première nouveauté signée HBO, l’affiche qui spoile la rumeur.

got6_poster

Ça, c’est fait.

Si tu as manqué quelques saisons alors tu peux toujours effectuer une séance de rattrapage avec les anciens résumés de la première saison, de la deuxième, de la troisième, de la quatrième et de la cinquième.

Lire la suite  

   

L’avenir est sombre. De ce postulat sont nés de nombreux films d’anticipation, dont le navet phénoménal « Death Race 2000 » . C’est le sujet du jour, alors accroche bien ta ceinture.

death_race_2000_01

Ce film de 1975 narre un futur dystopique dans lequel une émission de télé-réalité banalise la violence devenue quotidienne, la mort comme moyen de divertissement des foules.

Le concept est similaire à « Rollerball » la même année, ou encore « Running Man » en 1982, sauf que cette fois le jeu est une course de voitures tunées par un décorateur de carrousels.

death_race_2000_05La batterie de caméra sur le dos, pour une meilleure autonomie

Lire la suite  

, ,    

Et c’est reparti pour un nouveau tour de « Game of Thrones« ! Avec un peu de retard par rapport aux années précédentes, voici donc un petit résumé de la cinquième saison qui te permettra d’entamer les nouveaux épisodes de cette sixième saison sans trop de surprises.

got5_poster

Tu peux également te rattraper avec les résumés de la première saison, de la deuxième, de la troisième et de la quatrième.

Lire la suite  

   

La série télévisée « Childhood’s End » raconte l’histoire de notre planète depuis le moment où une race extraterrestre débarque afin de prendre en main la suite de l’évolution humaine, en corrigeant le bordel causé par les terriens sur leur écosystème.

childhood_02

Les six épisodes diffusés à la suite en décembre 2015 sont tirés du livre éponyme écrit en 1953 par Arthur C. Clarke, probablement connu ici sous son titre mal traduit « Les Enfants d’Icare » .

L’extraterrestre responsable se présente comme étant Karellen, le superviseur de la planète Terre. Lui et ses semblables sont rapidement baptisés « Overlords » , quelque chose comme « Suzerains » en français.

L’épisode pilote commence sur fond de désolation par l’interview d’un homme se disant être le dernier humain en vie, on sait donc d’emblée qu’au final tout va merder. La série qui s’auto-spoile, on n’avait jamais vu ça.

Karellen cache son apparence au monde durant plusieurs années, l’humanité n’est selon lui pas prête à accepter sa forme physique. S’en suit un âge d’or, les maladies sont abolies, ainsi que les guerres, les famines. Mais également toute trace de curiosité, de culture, le dessein des mystérieux Overlords reste obscur.

Lire la suite  

, ,    

Philip K. Dick a été l’un des auteurs de science-fiction de référence du siècle passé, adepte des substances chimiques prohibées il est un des partisans de la grande question « Qu’est-ce qui est réel ? » . Un film qui remet la réalité en question est d’ailleurs dit « dickien » (citons en vrac « eXistenZ » , « Matrix » ou « Inception » ).

Un grand nombre des romans de Philip K. Dick ont été adaptés au cinéma, ce fut par exemple le cas pour « Do Androids Dream of Electric Sheep? » qui a donné le cultissime « Blade Runner » , ou « We Can Remember it for You Wholesale » en « Total Recall » , « Second Variety » en « Screamers » (alias « Planète Hurlante » en français), ou finalement « Minority Report » dont le titre est resté cette fois inchangé.

Tout récemment, c’est le roman « The Man in the High Castle » (« Le Maître du Haut Château » ) qui a été porté à l’écran, mais en série télévisée cette fois. Dix épisodes qui suivent le récit original, avec quelques modifications subtiles qui n’altèrent en rien la trame profonde.

man_high_castle_cover

L’histoire est un récit uchronique, c’est à dire dans un monde différencié du notre par la modification d’un événement passé: En 1947, l’Allemagne nazie et l’Empire du Japon remportent la Seconde Guerre mondiale, le détail lourd de conséquence.

Lire la suite  

,