Retour au blog

Le racisme fait malheureusement partie intégrante du paysage humain, c’est un comportement basique, irréfléchi, que certains politiciens exploitent allègrement avec un certain succès. Le racisme se base sur le postulat d’existence de races au sein de l’espèce humaine, ce qui n’a toujours pas été démontré.

Discriminer une personne en fonction de son apparence est pour certains le seul moyen de se sentir supérieur, on ne se soucie alors guère du mal infligé, puisque la cible est inférieure et donc exclue de toute empathie.

Quand on parle de racisme on pense immédiatement au clivage noir-blanc, mais cette affliction a depuis la nuit des temps contaminé d’autres catégories.

Aujourd’hui on parle des roux, un groupe de victimes planté dans un vide juridique, qui subit ouvertement les moqueries jusque-là réservées aux personnes de couleur.

Certains sites regroupent des images désopilantes, telle cette merveille trouvée sur choualbox.

Faisons un exercice pour la suite de cet article, tu remplaces tout simplement dans chaque cas le mot « roux » par « noir » . Ou sinon « handicapés » , « juifs » , « arabes » , au choix, ça fonctionne aussi.

Et subitement, le côté humoristique disparaît, laissant place à un certain malaise. Pourtant l’intention est la même: cibler un groupe de personne en fonction de son physique, et s’en moquer.

Autre exemple sur Twitter, poubelle incontestée d’Internet.

Ne crois pas à un acte isolé, les messages comme celui-ci pullulent. On y ajoute des émoticônes hilares, des « LOL » , c’est juste de l’humour après tout.

Un humour fragile, car il suffit de remplacer encore une fois « roux » par « noirs » pour voir tout sourire narquois s’effacer.

Plus grave, la banalisation atteint les séries télévisées, en témoigne cet épisode de la série « Superstore » sorti en octobre 2016. Le héros Jonah vend des armes dans un supermarché, nous sommes aux États-Unis après tout.

Un roux s’approche, Jonah lui assène un « Je suis désolé, je ne fais pas confiance aux roux, ils sont trop ardents. » .

Imagine ce gentil Jonah envoyer un « Je suis désolé, je ne fais pas confiance aux noirs, ils sont trop sombres. » , ce serait le procès assuré.

Un jour les roux ne seront plus la cible des moqueries, le plus triste est probablement de savoir qu’un nouveau groupe de victimes prendra le relais. L’humanité a-t-elle donc besoin à ce point d’avoir un groupe de boucs-émissaires?


    lundi 8 mai 2017

  4 commentaires

  1. Je pense que la logique des gens qui trouvent ça drôle, c’est qu’ils pensent un truc du genre :
    « oui, mais là, les roux, c’est des caucasiens blancs.
    – c’est drôle parce que c’est pas des noirs ou des arabes, et donc normalement pas la cible de racisme.
    – c’est drôle parce qu’on transpose le racisme vers des gens envers qui on est pas raciste, d’ou surprise, d’ou humour.
    (C’est comme si on était raciste envers les nom dans le numéro de téléphone se termine par un chiffre impair) »

    Le problème :
    les roux ont historiquement *vraiment* été discriminé à une certaine époque (immigration irlandaise aux USA pendant les famines européennes), être roux faisait partie des signes qu’on mettait en évidence dans cette nouvelle population immigrée.
    Donc, en fait non, on est réellement en train de ressortir quelque chose qui historiquement a été de la discrimination.

    Si on veux faire de l’humour pour souligner l’absurdité du racisme, mieux vaut faire le avec quelque chose de réellement arbitraire, comme mon expemple des numéros de téléphones (c’est cadeau).

    > il suffit de remplacer encore une fois « roux » par « noirs » pour voir

    de manière générale :
    c’est de l’humour ou on se moque de ce que les gens se trouve par hasard *être*.
    au lieu de se moquer de ce qu’ils ont consciemment choisi de *faire*.

    et moi personnellement, ce n’est pas une forme d’humour qui me parle.
  2. Historiquement il me semble même qu’on les brûlait vifs, comme quoi l’humanité n’évolue pas tant que ça.

    Tu as raisons de souligner la différence entre « être » et « faire », la couleur de peau ou des cheveux n’est pas un choix.
  3. @foon
    J’aime beaucoup les commentaires, dont un certain nombre insiste que c’est nul de se moquer car « les femmes rousses sont super belles ». Genre les autres méritent ce qui arrive? 😀

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.