Retour au blog

L’être humain est la seule espèce connue capable de créer une œuvre artistique à partir de quelque chose d’horrible.

Nous sommes en 2010, un cambrioleur pénètre par effraction dans la demeure alabamienne des Dodson, une famille de banlieusards bien ‘muricains. La grande fille est agressée, mais le malfrat s’enfuit rapidement et tout le monde s’en sort heureusement indemne.

Les chacals de la télévision viennent interviewer le fils Dodson, sa parade furieuse est immédiatement repérée par les Gregory Brothers qui remixent la prestation à grands coups d’autotune. La vidéo devient virale et dépasse les 130 millions de vues sur YouTube.

Le remix musical commence vers 1 minute et 50 secondes

Mais les Gregory Brothers n’en sont pas à leur coup d’essai, on leur doit en effet toutes les vidéos « Songify the News » , au concept identique.

Le 6 mars 2015, les Gregory Brothers publient le remix d’une interview fictive tiré de la série télévisée largement sous-estimée « Unbreakable Kimmy Schmidt » . On les voit d’ailleurs apparaitre à plusieurs moments dans ce clip.

Musique composée par Jeff Richmond

L’histoire de cette série suit l’après-vie de Kimmy Schmidt (jouée par Ellie Kemper), restée enfermée quinze années dans un bunker souterrain, persuadée par un gourou auto-proclamé que l’apocalypse avait eu lieu. La série est malgré tout très drôle, sur la droite lignée du postulat annoncé en ce début d’article.

Pour l’anecdote, sur les trois millions d’abonnés à la chaine YouTube des Gregory Brothers, certains idiots ont cru que l’interview était véridique malgré l’annonce claire et le côté grotesque du protagoniste Walter Bankston (joué par l’acteur Mike Britt). Une version non-retouchée à été publiée par la suite.

En fin de première saison, le personnage de Titus Andromedon (joué par Tituss Burgess) fait malgré lui un bad buzz sur YouTube et devient célèbre. On voit alors le personnage du générique Walter Bankston venir lui prophétiser de grandes emmerdes, ce qui ne manque évidemment pas d’arriver.

Au final, le générique est une version écourtée auditivement rémanente. La photo de la petite rouquine que l’on aperçoit à la douzième seconde est une véritable prise de vue de l’actrice Ellie Kemper dans ses jeunes années.

Damn it !


,     mardi 25 octobre 2016

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

J'accepte que les données saisies, y compris personnelles, soient enregistrées sur ce site

  Sur le même thème