Retour au blog

L’avenir est sombre. De ce postulat sont nés de nombreux films d’anticipation, dont le navet phénoménal « Death Race 2000 » . C’est le sujet du jour, alors accroche bien ta ceinture.

death_race_2000_01

Ce film de 1975 narre un futur dystopique dans lequel une émission de télé-réalité banalise la violence devenue quotidienne, la mort comme moyen de divertissement des foules.

Le concept est similaire à « Rollerball » la même année, ou encore « Running Man » en 1982, sauf que cette fois le jeu est une course de voitures tunées par un décorateur de carrousels.

death_race_2000_05La batterie de caméra sur le dos, pour une meilleure autonomie

Le titre francophone est « Les seigneurs de la route » , il doit probablement réveiller en toi quelques souvenirs de jeunesse, quand tes parents te demandaient d’aller au lit afin qu’ils puissent regarder tranquillement leur « film pas pour les enfants » .

La musique oscille entre funk des années 70 et sons psychédéliques aléatoires, des notes frappées au hasard sur le clavier d’un vieux Minimoog plaqué bois surviennent dans les moments censés être intenses.

Quoi qu’il en soit, les chances qu’une personne sobre décide un jour de regarder ce film volontairement sont faibles, mais dans le doute…

Côté scénario nous sommes en l’an 2000, comme l’annonce le titre original. En 1979 une catastrophe financière a niqué la planète et une nouvelle civilisation est née des cendres encore chaudes. Un président unique appelé subtilement « M. Président » gouverne l’ensemble de la planète, les villes sont représentées par des effets spéciaux époustouflants.

death_race_2000_02

Chaque année une course oppose cinq bolides qui doivent traverser le pays en employant tous les moyens possibles, ils sont suivis sur une carte informatique en haute définition.

death_race_2000_17

Les pilotes peuvent marquer des points supplémentaires en écrasant des piétons, les personnes âgées rapportent étonnamment le maximum alors qu’ils sont paradoxalement moins aptes à éviter un bolide lancé à pleine vitesse.

death_race_2000_points

La folie du jeu est telle qu’une admiratrice va même jusqu’à sacrifier sa vie pour apporter quelques points à son pilote favori, et une équipe d’infirmiers sans scrupules place ses vieux patients handicapés au milieu de la route.

L’émission est animée par un présentateur psychopathe sous amphétamines et habillé par un hippie aveugle, ses expressions exagérées lors d’évènements tragiques veulent sans doute démontrer l’absence d’éthique de cette société futuriste.

death_race_2000_11

Dans les têtes d’affiche on note David Carradine dans le rôle de Frankenstein, un pilote rapiécé par des docteurs suisses et qui passe son temps vêtu d’une tenue de cuir moulante. Le sosie de Batman version SM.

death_race_2000_13

Un des premiers rôles également pour Sylvester Stallone, qui joue Machine Gun Joe, un caractériel qui saigne de la peinture rouge pâle quand on lui tape un peu dessus.

death_race_2000_15

Un duo de participants arbore des drapeaux dont les couleurs rappelleront à certains des heures sombres de notre histoire. Une idéologie abjecte devenue ordinaire, qui appuie l’absence de morale post-apocalyptique.

death_race_2000_14

Et encore je ne te parle pas du fan-club, qui balance des « sieg heil » en agitant des croix gammées quand leur équipe favorite débarque.

death_race_2000_04

Heureusement, d’autres pilotes optent pour une décoration plus champêtre, avec des broderies collées joliment un peu partout. Chacun son style.

death_race_2000_16

Il y a aussi plein de fesses et de boobs partout, tout le temps, sans raison apparente. La censure puritaine du vingt-et-unième siècle n’avait visiblement pas été prévue.

death_race_2000_lit

La projection technologique de ce que seraient les ordinateurs en l’an 2000 est encore une fois totalement en dehors des clous. On retrouve les écrans cathodiques habituels avec leurs résolutions de Game Boy, et des machines à écrire en guise de clavier.

death_race_2000_12

Même constat pour les postes de télévisions, on voit le sosie de Jésus Christ en train de tripoter des boutons gros comme le pouce sur un écran convexe aux coins arrondis.

death_race_2000_06

Durant la course, une équipe de rebelles tente de tuer les participants, le président accuse d’ailleurs les Français, afin de monter le peuple contre les gaulois et étouffer le fait que certains citoyens veulent la fin du programme.

Au final c’est l’homme masqué qui remporte la course, mais son objectif était juste de pouvoir approcher le président pour l’abattre.

death_race_2000_fin

S’en suit une conclusion cucul la praline, un mariage et un générique de fin salué comme une délivrance.

Le reste du film est constitué d’innocents écrasés qui font le bonheur de spectateurs anesthésiés par la violence et abrutis par la stupidité humaine, comme on peut malheureusement déjà en voir à notre époque.

death_race_2000_tv

Souriez, vous êtes filmés.


, ,     jeudi 16 juin 2016

  10 commentaires

  1. Ahah, ça à l’air génial !!
    Rien que pour voir les petits vieux se faire jeter sur la route ça me donne envie.
  2. Ces vieux handicapés en chaise roulante sont alignés sur la route, la suite va vous étonner! 😀
  3. Fun fact, il a été adapté sur plusieurs jeux vidéos…
  4. Le Nazillon de service ressemble à Rick Moranis. Il ne semble pourtant pas crédité.
    Sinon, ce chef d’œuvre a eu droit à un remake en 2008. 😛
  5. @DrYak
    La bonne époque où les films étaient adaptés en jeux vidéos et pas l’inverse.

    @foon
    Je me suis dit la même chose! Le même regard à l’ouest. 😀
  6. Serait-ce un tacle à World of Warcraft ? 😉
  7. @HiNa
    En tant que joueur de WoW dès le début c’est difficile, on a attendu ce film des années et c’est seulement maintenant que l’abonnement est annulé et que la passion tombe qu’ils se bougent. C’est de la vengeance. 😛
  8. Au fait ! Je suis allé le voir.
    Malgré les critiques qui l’ont descendu, j’ai trouvé ce film très réussi.
    Bon effet spéciaux, ils ont réussi à créer une ambiance crédible et ça marche vraiment bien.
    La seul chose qu’on peut lui reprocher c’est le scénario un peu prévisible pour ceux qui ont joué au jeu et qui connaissent les personnages.
  9. C’est vrai que les graphismes du jeu vidéo de 1976 sont d’une violence rarement vue.

    death_race_2000_game
  10. Mékilékon ^^

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

J'accepte que les données saisies, y compris personnelles, soient enregistrées sur ce site

  Sur le même thème