Retour au blog

La série télévisée « Childhood’s End » raconte l’histoire de notre planète depuis le moment où une race extraterrestre débarque afin de prendre en main la suite de l’évolution humaine, en corrigeant le bordel causé par les terriens sur leur écosystème.

childhood_02

Les six épisodes diffusés à la suite en décembre 2015 sont tirés du livre éponyme écrit en 1953 par Arthur C. Clarke, probablement connu ici sous son titre mal traduit « Les Enfants d’Icare » .

L’extraterrestre responsable se présente comme étant Karellen, le superviseur de la planète Terre. Lui et ses semblables sont rapidement baptisés « Overlords » , quelque chose comme « Suzerains » en français.

L’épisode pilote commence sur fond de désolation par l’interview d’un homme se disant être le dernier humain en vie, on sait donc d’emblée qu’au final tout va merder. La série qui s’auto-spoile, on n’avait jamais vu ça.

Karellen cache son apparence au monde durant plusieurs années, l’humanité n’est selon lui pas prête à accepter sa forme physique. S’en suit un âge d’or, les maladies sont abolies, ainsi que les guerres, les famines. Mais également toute trace de curiosité, de culture, le dessein des mystérieux Overlords reste obscur.

Cet article ne divulgue pas le dénouement de l’intrigue, mais il contient quelques informations susceptibles de légèrement gâcher ta surprise si tu décides de regarder cette série.

Parmi les humains, Karellen choisit un fermier américain (bien sûr) afin de jouer le rôle du prophète, Ricky Stormgren est ainsi joué par Mike Vogel.

childhood_03

Il a récemment cartonné dans son rôle de Dale « Barbie » Barbara sous le dôme de la série « Under the Dome » , adaptée du roman de Stephen King.

La femme décédée de Ricky Stormgren apparait souvent sous forme de visions, c’est Georgina Haig qui tient ainsi le rôle de Annabelle Stormgren.

childhood_05

Tu auras peut-être reconnu Elsa dans « Once Upon a Time » , ou Henrietta « Etta » Bishop dans « Fringe » .

L’arrivée des Overlords n’a pas fait que des heureux, surtout parmi la population religieuse qui a du coup massivement reporté sa foi sur quelque chose de plus concret que les chevaux ailés ou autres barbus invisibles. Certaines personnes ont persévéré dans leur délire, c’est par exemple le cas de Peretta Jones, interprétée par l’actrice australienne Yael Stone.

childhood_04

Originaire du théâtre où elle excelle, nous avons surtout pu admirer son travail en tant que Lorna Morello, la tarée de « Orange Is the New Black » , persuadée que son mec l’attend à la sortie.

L’australien Julian McMahon tient le petit rôle de Rupert Boyce, un homme proche de l’extraterrestre Karellen.

childhood_06

Tout le monde se rappelle du docteur Christian Troy dans « Nip/Tuck » , du docteur Victor Von Doom dans le film « Fantastic Four » en 2005 ainsi que sa suite en 2007.

Petit rôle également pour l’irlandais Colm Meaney, qui joue Wainwright, un journaleux qui termine chef de la Freedom League, une organisation religieuse dont le but est de dégager les Overlords de notre planète.

childhood_07

Sa filmographie est impressionnante, mais il est surtout connu pour son rôle de Miles O’Brien dans la série « Star Trek » de 1987 à 1999.

Le meilleur pour la fin, le personnage de Karellen est interprété par l’excellent Charles Dance, et on comprend aisément pourquoi cet extraterrestre a refusé de se montrer durant des années avant de finalement débarquer lors d’une cérémonie officielle.

Les Overlords ont en effet l’apparence du diable, une prémonition que l’humanité aura eue des siècles auparavant.

childhood_08« There is no need to be afraid »

Qui reconnaitrait le terrible Tywin Lannister de « Game of Thrones » derrière ce paquet de maquillage?

Même couche de fond de teint pour son rôle du Master Vampire dans « Dracula Untold » en 2014, et un peu plus naturel en docteur Jonathan Clemens dans « Alien 3 » en 1992.

S’il te reste deux minutes tu peux regarde cette courte présentation de la série, avec une entrevue de Charles Dance et quelques images de son maquillage.

Finalement, « Childhood’s End » saura ramener l’humanité à la place qu’elle prend dans l’univers, à savoir aucune.


, ,     lundi 21 décembre 2015

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

J'accepte que les données saisies, y compris personnelles, soient enregistrées sur ce site

  Sur le même thème