Retour au blog

Le retour sur le marché du célibat permet d’ouvrir la porte à de nouvelles expériences que l’on pensait ne plus jamais pouvoir réaliser, une tentative comme une autre pour oublier l’échec cinglant de la séparation et la mise à mort brutale de ses rêves d’enfant.

On tente donc pitoyablement de faire de nouvelles connaissances en mettant à contribution notre réseau favori, histoire de ne pas trop se fatiguer pour une cause de toute manière perdue d’avance (être lucide et rationnel dans ce genre de situation n’est pas toujours un atout).

Internet présente l’énorme avantage d’être utilisable pendant les temps creux de notre existence, comme dans les transports publics ou le cul posé sur la cuvette des chiottes.

Il fut une époque que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre où l’on allait sur « Meetic » pour trouver chaussure à son pied (le bel euphémisme graveleux), aujourd’hui tout le monde se rend semble-t-il sur « Adopteunmec » , un site de rencontre dédié aux hétérosexuels esseulés.

adopte_09

Sous son nom équivoque se cache une réalité qui n’est en définitive que le triste reflet de notre société: l’homme propose et la femme dispose, littéralement. Entrée gratos pour ces dames et 30 euros minimum par mois pour les mâles en rut, cette bonne vieille loi de l’offre et la demande contamine jusqu’aux relations humaines.

Fort heureusement pour notre civilisation de feignasses, la technologie a évolué avec les mœurs. Ainsi, sur les anciens sites de rencontres le pauvre hère devait se taper une cinquantaine de copier-coller d’un modèle de message pour avoir éventuellement une réponse des femelles courtisées, sur « Adopteunmec » le processus est simplifié puisque le prétendant masculin peut indiquer son attirance d’un simple clic de souris.

Son pouvoir s’arrête hélas là, comme tu vas rapidement le constater.

Les pleins pouvoirs sont donnés aux femmes, ce site prend notre société patriarcale à contre-courant et si tu possèdes une paire de chromosomes XY (entre autres) alors mieux vaut t’enfoncer ton ego bien profond à titre préventif avant toute visite. Et ça commence par l’argent.

Toute inscription masculine est payante et automatiquement renouvelée, jusqu’à ce que tu indiques explicitement le contraire sur ta page de compte. Cela signifie que si tu n’y prends pas garde alors ta carte de crédit continue d’être débitée mois après mois, même si tu ne fréquentes plus le site. N’essaie pas de te plaindre, c’est indiqué clairement en bas du formulaire d’inscription (dans la zone que personne ne lit jamais) avec une police de caractère facilement déchiffrable par tout microscope électronique à balayage.

adopte_20

Toi qui voulait du sexe… Tu es à peine inscrit que quelqu’un essaie déjà de te baiser, c’est pas magnifique ça?

Deux points essentiels sont à retenir, si l’on met de côté l’abandon de toute estime de soi et la vidange agressive du porte-monnaie.

Premièrement, la notion de « charme » , présentée sous la forme d’un bouton situé sous la photo de chacune des demoiselles théoriquement disponibles. Tu as l’obligation de cliquer dessus afin d’indiquer ton désir d’entrer en contact et ne peux pas démarrer une conversation tant que la donzelle en question ne t’as pas approuvé. Le psychopathe peut s’acharner à charmer plusieurs fois la même femme, à condition de respecter un intervalle de vingt-quatre heures qui laisse dans la foulée à la pauvre victime le temps d’entamer une procédure judiciaire pour harcèlement en ligne.

Tu disposes de 10 « charmes » par jour dans le cas d’un abonnement mensuel de 30 euros (37.- CHF), ce nombre peut passer à 15 voire 20 si tu es prêt à cracher plus de blé. Le simple fait d’annoncer à une seule créature que l’on est intéressé par son physique sa personnalité revient donc globalement à une dizaine de centimes d’euros.

Le « charme » , un terme politiquement correct mais peu réaliste, car en substance on se rapproche plus de…

adopte_03J’kiffe ton duckface baby!

Si tu n’as pas dormi pendant tes cours de mathématiques tu auras vite fait de constater que le spécimen ci-dessus a par exemple permis aux créateurs du site d’empocher environ 16 euros (pour ses 160 « charmes » reçus), les pauvres naïfs qui pensaient encore que l’amour n’a pas de prix vont rapidement déchanter.

Après avoir épuisé l’assortiment de « charmes » journalier, le message est direct et clair: soit tu passes à la caisse pour continuer à bien profondément creuser la tombe de ton amour-propre, soit tu compenses ta fin de soirée sur Youporn en attendant les douze coups de minuit et leur arrivage de « charmes » frais.

adopte_02

Autant te dire qu’avec dix ridicules « charmes » à disposition chaque jour et vu le nombre de femelles en magasin, le mâle doit avoir une patience de bénédictin pour ne pas s’offrir régulièrement ces paquets supplémentaires.

Sois patient, garde ton argent pour des choses utiles, et si tu dois crever seul dans un asile de vieux c’est que c’était ton destin.

Second point à retenir, la notion de « panier » . Si une femme est dans ses bons jours alors tu auras le privilège ultime d’être dans son « panier » , comme à la boucherie. Plus tu as été jeté dans un grand nombre de « paniers » , plus tu accumules de points te faisant monter dans la hiérarchie sur la célèbre échelle des hommes PÀTPB (Prêts À Tout Pour Baiser).

adopte_06

Le principe est probablement défendable, seulement voilà, très vite nous autres mâles finissons par saisir puis mettre en pratique la technique moisie idéale: Il suffit de claquer au hasard tous ses « charmes » chaque jour comme un bourrin dans l’espoir d’avoir peut-être une réponse. C’est un peu la même idée que le pêcheur qui balance ses filets au grès des vagues, puis qui vient les récupérer le lendemain matin avec le maigre espoir d’avoir pu lever une sirène.

Sauf que dans ce cas après quelques jours d’utilisation on se rapproche plutôt de la pêche à la dynamite, on bombarde la surface liquide tel le braconnier et on attend impatiemment que la friture remonte à la surface.

adopte_04

On se sent l’âme d’un dresseur de Pokemon… « Attrapez-les tous! »

Du côté des donzelles on se balade plutôt dans une grande surface comme expliqué précédemment, à la différence notable que chez un artisan de la bidoche les viandes étalées ne supplient pas pour qu’on les achète. Le message automatique de réponse d’une meuf qui accepte ton « charme » est d’ailleurs sans équivoque.

Joyce Bautéfatale vous offre la possibilité de discuter avec elle. N’hésitez pas à lui envoyer un message pour tenter d’atterrir dans son panier !

Ces quelques mots générés informatiquement indiquent que ta proie future âme-sœur a accepté d’un simple clic désinvolte l’éventuelle possibilité d’un dialogue, quelle générosité!

Tu as vaillamment fait le premier pas, bravo, mais le combat est loin d’être gagné. En effet, tu vas maintenant devoir faire un deuxième pas en joignant cette fois une lettre de motivation sur laquelle reposera ton sort. C’est la règle du double-quémandage, histoire de bien préparer le candidat aux humiliations multiples qu’il va devoir subir s’il tient vraiment à avoir l’immense honneur de fréquenter un membre du sexe opposé.

Ne te casse pas la tête à pondre un message personnalisé, de toute manière une fois sur deux il n’y a aucune réponse. Écris un texte de présentation une fois pour toutes puis utilise à chaque fois la magie du copier-coller.

Tu feras quand même attention aux photos de profil retravaillées et aux descriptions qui puent la perfection utopique, car comme tout ce que l’on peut trouver sur Internet le produit final n’est pas toujours à la hauteur de la vitrine. Les photos en noir et blanc sont à bannir, ainsi que celles « artistiquement » floues prises à dix kilomètres au téléobjectif depuis une montgolfière en feu (bien essayé tézigue mais on voit quand même qu’il te manque un bras!).

adopte_10

Note bien que tu es par défaut prévenu lorsqu’une femme visite ton profil, je te conseille d’ailleurs de rapidement désactiver cette option déprimante car la proportion de celles qui daignent aimablement t’accorder l’honneur d’une conversation est ridiculement faible. Le prince n’a comme seul et unique droit que celui de se soumettre à la bonne volonté des princesses.

J’ai tiré de ce postulat un calcul savant qui indique pour chaque femme le pourcentage de pauvres mecs qui n’ont même pas le privilège d’obtenir une réponse après avoir envoyé un « charme » payant, cette valeur a été baptisée « taux de princessage » , abrégé scientifiquement « TP » . Il est calculé de la manière suivante :

adopte_03

Ce pourcentage représente le nombre de mâles à qui la femelle n’a même pas daigné répondre par rapport à chaque « charme » reçu. Plus ce nombre est élevé, plus la femelle peut être considérée comme une princesse sélective.

Ne soyons pas non plus médisants, il arrive que dans de très rares cas une femme prenne l’initiative et place spontanément un steak masculin dans son panier, ou lui donne juste l’aimable autorisation de lui adresser la parole. Dans ce cas incroyable tu peux directement parler avec ta dulcinée sans avoir à claquer un précieux « charme » , tu en profiteras pour admirer les photos dans lesquelles elle prend la pose avec son unique ami: son chien.

À ce sujet, petite parenthèse incluant une recommandation fort précieuse.

Femme avec un chien, passe ton chemin!

C’est d’une manière générale valable en cas de photo de profil contenant n’importe quel animal domestique, avec circonstances aggravantes si la bête est seule sur l’image.

Dans cette situation inhabituelle les rôles s’inversent, l’homme est harcelé mais n’a en revanche aucun moyen de défense face à ces interlocutrices désespérées qui cherchent en vain leur prince charmant, et accessoirement futur géniteur de leur descendance. La plupart d’entre-elles ont clairement du mal à se mettre en avant, et leurs techniques d’approches laissent carrément à désirer.

adopte_07

Ça donne envie.

Un sentiment de pitié peut dans certains cas envahir les badauds dotés d’empathie, les moins résistants d’entre-eux oublieront un instant la raison principale de leur présence sur le site et entameront une discussion peu productive en vue de réconforter la pauvre demoiselle solitaire.

Garde toujours à l’esprit qu’en tant qu’homme ta présence est payante, rien ne t’oblige donc à jouer l’assistant social ou le confident.

Il arrive également que certaines gourdes te mettent dans leur « panier » par inadvertance, te retirant aussitôt après avoir réalisé la portée de leur clic malencontreux. Dans ce cas si tu essaies de les contacter tu reçois un message t’indiquant l’impossibilité de l’opération tout en te rappelant clairement ta position sociale sur la hiérarchie des rencontres en ligne : « Cette utilisatrice vous a reposé en rayon » . Tu te sens comme une merde? C’est normal.

À l’opposé de ces femmes peu confiantes ou maladroites tu peux parfois tomber sur des bombasses effarouchées, elles sont d’ailleurs aisément reconnaissables à leurs photos de profils semi-dénudées qui laissent apercevoir un corps parfait mettant en valeur leurs deux imposantes et magnifiques qualités.

adopte_01Taux de princessage dans ce cas : 89%

Leur taux de princessage est extrêmement élevé et de nombreux prétendants suicidaires se sont mangés une quantité de râteaux à faire frémir les stocks de Jardiland.

Même si un clic sur le bouton « charmer » peut provoquer une sensation étrange dans le caleçon du mâle, ce dernier ne doit alors surtout pas oublier que le retour sur investissement quasiment nul risque de ne pas être à la hauteur des quelques centimes que ses hormones bouillonnantes viennent de lui faire dilapider.

Ne gaspille pas un « charme » sur une bombasse, tu n’as aucune chance, tu auras juste perdu ton temps et de l’argent.

Dans de très rares cas le courant passe, pour autant que la marchandise masculine corresponde aux critères de sélections drastiques et autres demandes spécifiques effectuées par les femmes. Parmi toutes ces restrictions on peut en dénombrer deux fortement récurrentes.

1. « Plan-cul passe ton chemin »

2. « L’homme que j’exige doit impérativement être grand aux cheveux bruns, avoir les yeux verts, un physique agréable, être intelligent, viril, propre, drôle, passionné, bien habillé, sportif mais pas trop, gentil mais pas trop, jeune mais pas trop, il aime voyager (mais pas trop), sait très bien cuisinier et écrire le mandarin, fait de la moto, travaille bénévolement pour des œuvres caritatives et possède trois doctorats en physique nucléaire. Est-ce toi? »

Et encore, une fois sur cent lorsque la discussion s’engage alors le maintien d’une forme de dialogue bilatéral prend la majeure partie du temps des airs de combat permanent contre les silences gênants. Aux questions posées reviennent souvent des réponses plates, sans ponctuation, courtes, fermées, voire même des « LOL » , mais pratiquement jamais un seul « et toi? » visiblement trop sophistiqué.

Tu as plus de chances de tomber en pleine rue sur Darth Vader qui chevauche une licorne rose plutôt que de recevoir un message se terminant par un point d’interrogation.

adopte_05

Puis soudainement, malgré les efforts courageux et une ténacité exemplaire, tout s’arrête sans aucune raison valable. La dernière question posée par l’interlocuteur masculin reste en suspens tel un vieux fruit pourri qui s’accroche désespérément à sa branche. Le pauvre hère se sent effroyablement con, comme quelqu’un qui vient de réaliser subitement qu’il a acheté un billet de cinéma pour aller voir un film de Yann Moix.

Toute cette énergie investie, tout ce temps, tout cet argent, pour finalement être abandonné comme un clébard sénile par une vulgaire inconnue dont le petit témoin rouge « online » clignotant continue pourtant de narguer les laissés-pour-compte soir après soir.

Même pas « merde » ou « je ne veux plus te parler t’es trop con », juste un grand seau d’indifférence et de mépris purs jeté sur la gueule.

Ne relance la conversation qu’une seule fois, puis observe l’heure de dernière connexion de la fille. Si tu n’as aucune réponse vingt-quatre heures après sa dernière visite alors abandonne et supprime votre conversation, le combat n’en vaut clairement pas la peine.

Tu dois absolument faire preuve d’une confiance en toi inébranlable, les sites de rencontres ne sont pas fait pour les faibles qui finissent relégués à l’arrière du troupeau afin d’y être lamentablement bouffés par les charognards.

La concurrence est effroyablement rude, tu n’imagines même pas le nombre de tarés qui passent leurs journées au fitness (et qui se qualifient ensuite de « sportifs » ) juste pour avoir une photo de profil cadrée sur leur seul centre d’intérêt.

adopte_11

Mais, parfois, au milieu de tout ce bourbier romanesque il arrive qu’une discussion dépasse les autres, qualitativement parlant cela s’entend. On plaisante, on échange, le courant passe et on se donne enfin rendez-vous dans un café pour un face à face décisif.

Les heures qui suivent cette première entrevue sont critiques, tu dois alors t’attendre à subir l’humiliation suprême de ta correspondante qui « préfère en rester là » malgré les signes préalables qui se voulaient encourageants, mettant au passage en lumière la muraille infranchissable qui sépare la perception d’une situation et la cruelle réalité.

N’oublie pas que derrière toi patientent plusieurs dizaines d’autres prétendants masculins, tu n’as cette fois pas pu satisfaire les critères impitoyables fixés d’entrée de jeu, mais ne désespère pas!

Ne soyons pas mauvaises langues, car dans de très rares cas il arrive quand même miraculeusement qu’un couple se forme (l’alcool, ce breuvage merveilleux).

Ils baisent, croient qu’ils s’aiment, se séparent, puis se réinscrivent finalement sur le site. La boucle est bouclée.

C’est beau, c’est émouvant, c’est le cercle magique de la vie.

Merci à @noestabien pour sa carte de membre du PÀTPB, merci à toutes ces femmes qui ont tenté de discuter pendant quelques minutes avant d’abandonner silencieusement, à celles qui m’ont vu une seule fois avant de disparaitre, merci à la vie de m’avoir appris (même un peu tard) que les relations sentimentales fonctionnelles ne sont qu’une conspiration de notre société.
    lundi 2 décembre 2013

  37 commentaires

  1. Bon, chaton.

    Déjà : t’as déjà vu un steak blond vénitien ? Non. :crazy: FACT 1

    Ensuite : il existe un truc hallucinant qui s’appelle un bar. Genre tu peux même te faire des potes. Et plus si affinités. Des fois même tu fricotes avec la même personne pendant plus qu’un nuit, c’est un truc incroyable. FACT 2

    Enfin : si on sortait d’une longue relation importante dans notre vie, en étant frais comme un gardon et immédiatement fit pour trouver LA personne qui allait nous accompagner dans une nouvelle longue relation importante dans notre vie, ça se saurait. Ce qui n’empêche pas de rencontrer des gens. FACT 3

    Mes années de célibat sont celles qui m’ont le plus appris sur moi-même, mes goûts, mes ryhtmes, mes besoins, moi moi moi … et ça fait du bien.

    Pis t’as qu’a venir au #taloz, les lausannoises ont de jolies jambes. FACT 4
  2. Ce site était une expérience, maintenant terminée. 8)

    Même sans forcément recherche quelque chose de concret je trouve incroyable la difficulté de maintenir un simple dialogue. Et puis les bars ça sent mauvais et on est obligé de parler avec de vraies personnes, on risque d’attraper des maladies.

    Les Lausannoises ont surtout des jambes musclées vu les pentes de la région. :mrgreen:
  3. Je crois que adopteunmec, ça sert juste à faire des captures d’écran rigolotes.
  4. C’est sûr que la princesse 89%, si elle a besoin de ce site pour trouver un mec, c’est qu’elle a aussi sûrement besoin d’un psy dans sa vie. A éviter donc…
  5. Mais excellent texte, me suis bien marré. Ca pourrait presque faire l’objet d’un reportage un peu voyeur. Genre M6 « Plongée dans les abysses des sites de rencontre » ou sur la RTS « Se rencontrer en 2013, mythe ou réalité? » voire NRJ 12 « Tu m’as sorti de ton panier, je te déteste ».
  6. @raph
    Si je me fie au rendement actuel, tu as tout juste.

    @Le Sto
    Merci!

    Sur NRJ12 ce serait plutôt « Allô Adopte! », une télé-réalité avec une bombasse sans intérêt qu’on envoie aux USA pour trouver l’homme de sa vie.
  7. On pourrait également envisager un reportage « Adopte un mec : Les années galère » puis un débat en plateau sur TF1 avec en invité Laurent Gerra, Julie Depardieu, Stromae (histoire de glisser également qu’ils sont au Palais des Congrès puis en tournée en province etc etc) et Doc et Dyfool pour le côté analyse psychologique des situations. Le tout animé par Dechavanne-Carmouze à 23h15 après NCIS. Nabilla, je me demande si elle est pas déjà un peu has-been au fond…
  8. Oooooooh les pauvres petits garçons, traités comme des bouts de bidoche… qui commencent gentiment à se rendre compte de ce que les femmes subissent depuis des milliers d’années.

    Perso, ces sites, j’appelle ça la galerie des horreurs. Les mecs veulent soit baiser, soit obtenir des papiers, alors tu excuseras que ces dames se permettent de trier et que le fait que tu sois un mec bien aux bonnes intentions ne saute pas aux yeux immédiatement.

    De toute façon, le principe ne me plait pas et je rejoins Funambuline, les bars c’est mieux, une bonne impression, par écrit sur des sites de chasse, ça n’est pas possible. Rien ne vaut un sourire, une expression, beaucoup d’alcool…

    Mais vu que tu es visiblement de retour sur le marché, pourquoi ne pas faire le contraire et vendre aux enchères une soirée en ta compagnie sur ce blog… :mrgreen: tu pourrais être surpris du résultat et pis ça te fera une soirée gratos…

    Allez courage, le célibat ça a du bon pour se ressourcer. Ta dulcinée (pas trop moche, pas trop vénale) finira par pointer son nez plus tôt que tu ne le penses.

    Bonne continuation.

    Maldo
  9. @Gael :
    Sacré garçon…
    comme dirait les jeuuuunes : « LOL »
    Je trouve que t’y es encore allé en douceur, car sincèrement c’est pire…
    Ce qui me fait le plus rire sur ce site (oui car l’ai fréquenté y a fort longtemps) c’est le fameux statut CDI (relation à long terme) ou CDD (plan cul)… tu verras 99% de demande de CDI chez les femmes, et pourtant quand tu les rencontres c’est du CDD qu’elle cherche mais n’ose pas le dire… car ça fait pas bien…
    Quand au cas sociaux je pense qu’il y en a autant chez les femmes que chez les mecs !
    Pis tu t’es arrêté là… si tu t’amuses à t’inscrire sur les autres site (test effectué… ben quoi faut pas mourir bête) tu y rencontrera les mêmes personnes… même 6-9mois après…

    @funambuline :
    Vas falloir que je vienne sur Lausanne, m’en rappel plus que vous avez de jolie jambe les lausannoises 😉
    Gaël… on fait une expédition Lausannoise ?

    @Maldo :
    Ne met pas tous les mecs dans le même panier, y a des cons comme il y a des connes… Ce qui me dérange c’est tout ce coté « faux » si tu me permets…
    J’préfère plus aussi un bar mais peux te dire par expérience, que vous chères Mesdemoiselles, vous avez le chic pour envoyer chier les mecs qui vous propose juste un verre, sans être lourd… rare sont celle qui accepte…
    Alors on va voir si ton discours suis tes paroles :
    Te propose un verre, l’acceptes-tu? 😉
  10. @Le Sto
    Nabilla ne sera jamais has-been, même empaillée dans un musée elle aura toujours du succès.

    @Maldo
    Faut pas non plus me reprocher toute la répression faite aux femmes depuis l’avènement de l’écriture.

    Et puis pour avoir récemment mangé avec un pote (qui se reconnaitra), les mecs ne sont pas les seuls à chercher des plans culs, c’est juste que les femmes n’osent pas l’annoncer clairement de peur d’être harcelées (et je les comprends).

    Moi c’était juste pour tester vu que je ne cherche rien actuellement, ça m’a permis de déterminer que les sites de rencontres seront les derniers endroits où j’irai le jour où je change d’avis. Maintenant, aborder une fille dans un bar je peux te dire que c’est le renvoi direct dans la majorité des cas, même avec les meilleures intentions du monde.

    @SaleGosse
    En ce qui me concerne l’expérience s’arrête là.
  11. Un retour au célibat ? 🙂
  12. Désolé de voir que tu t’es séparé… Triste pour votre enfant…
    🙁
  13. @Hina
    Heeee oui, ressenti partagé entre



    et



    @Nioniotte
    Il y a des couples qui restent ensemble malgré le fait qu’ils ne s’entendent plus, les enfants sont traumatisés par les conflits incessants. Mon fils ne subit au contraire plus aucune pression, son environnement est calme et ce sont les autres gamins qui devraient l’envier.
  14. Ton article m’a bien fait marrer. Bien avant les sites de rencontre il y avait les agences matrimoniales, ça devait être bien long aussi… échanges de courrier postal avant de se rencontrer en vrai ! Mais du coup on devait sans doute y mettre plus de formes pour arrêter un échange.
    Mais à propos du paiement qui continue tacitement, c’est vrai tant que la carte utilisée est valide. Si tu paies juste avant qu’elle ne soit renouvelée, tu n’as qu’un mois, si tu fais opposition dessus tu ne paies plus non plus… évidemment tu recevras un message alarmé du site se demandant ce qui a bien pu arriver pour que ne vides plus ton compte en banque chez eux, mais au moins quand tu paies la première fois tu sais pendant combien de temps tu risque de payer bêtement si tu oublies de résilier.
  15. Je me souviens d’un film tourné dans les débuts de l’informatique où un mec cherche l’âme soeur avec l’aide d’une société qui possède un énorme ordinateur dont la puissance doit égaler un smartphone bas de gamme d’aujourd’hui.

    Tout se passe avec des cartes perforées, la carte du mec est comparée avec toutes les autres cartes, ça prend des plombes.

    Aujourd’hui c’est vrai qu’en 24 heures tu peux déjà te retrouver à boire un verre avec ton âme soeur. Tu l’épouses le mois suivant, et te sépare encore un mois plus tard.

    C’est notre société moderne de consommation, tout va plus vite.
  16. Quand j’ai vu le titre de l’article, j’ai cru que tu allais parler de feu-Lycos
  17. Je partageai et partage encore ton analyse au sujet de ce site (et par extension tous les autres dans le même genre). Néanmoins j’aimerais faire un petit retour d’expérience, un peu différente de la tienne, et donner un autre point de vue !

    En ce qui me concerne, j’ai découvert Adopte chez un ami. Il y allait régulièrement pour s’amuser, vadrouiller de profil en profil pour rire un bon coup en tombant sur des perles, se moquer des duckfaces, et se faire peur en constatant que l’humanité était tombée bien bas. L’expérience s’arrêtait là étant donné qu’il refusait de débourser un centime, pour nous, parcourir ce site, c’était un peu comme se promener en quête de fou rire sur les forums de Doctissimo. Et puis un jour, l’alcool aidant (encore elle), probablement autant que notre côté beauf, nous évoquons la possibilité d’un concours de points ! Lequel d’entre nous serait le plus apte a séduire les princesses venues faire leur marché, le tout sans payer ? Je crée un compte, on fixe une échéance et un gage pour le perdant. Rapidement je fais des tests, diverses descriptions, avec ou sans humour, avec ou sans franchise sur la raison de ma présence en ces lieux de déchéance humaine. Et rapidement aussi, il semble que je trouve une formule qui fonctionne : les messages arrivent dans ma boite de réception sans que j’ai besoin d’utiliser de charmes (que je n’ai pas), j’attéris dans quelques paniers, et je me retrouve avec le droit de causer avec quelques donzelles moyennant finance. Puisqu’on ne peut pas lire ses « mots doux » sans passer à la caisse. Une marchandise qui paye pour être achetée, c’est encore un concept que j’ai du mal à saisir. Quoi qu’il en soit, je n’ai ni le droit, ni l’envie, et encore moins les moyens de m’abonner. Alors je trouve une solution : j’ignore si c’est encore le cas aujourd’hui, mais leur système est étrange, et il semble qu’une faille quelque-part permettre de lire et même de répondre à ses messages en passant par leur application smartphone. Sans passer à la caisse. Ceci étant, je commence à discuter avec les quelques nanas qui ont fait le premier pas, le compteur de points monte, et probablement ma place dans le classement, étant donné que je reçoit de plus en plus de demandes. Toutes des tarées désespérées, et d’autres folles furieuses en manque de plaisirs charnelle, quelques « vieilles » qui pensent qu’on ne les a pas reconnu. Peu importe ! Ca fait des points, et je DOIS gagner ce duel de séduction.

    Ca a pris du temps, mais finalement je suis parvenu à rattrapper mon pote au compteur de points, et ma présence sur le site se fait de plus en plus assidue, j’utilise de petits scripts sur mon navigateur de manière a paraître en ligne le plus souvent possible et attirer les clientes. Ce qui était un jeu prend des ampleurs de compétitions, je prends des allures de séducteur, c’est tellement facile derrière un écran. Moi qui suit timide dans le monde réel, j’atteins ici un certain niveau d’assurance, je prend même confiance en moi… Je me rend compte que cette expérience prend des aires de psychothérapie au rabais, je songe même a appliquer ce que j’ai appris dans le monde réel. Mais je n’en ai pas eu l’occasion : pris à mon propre piège, je suis tombé amoureux de l’une des filles qui devait juste me rapporter quelques points supplémentaires ; j’ai parcouru les 300 bornes qui nous séparait, et plus d’un an après, nous sommes toujours ensemble avec des projets d’avenir. Vous comprendrez que malgré mon dégout pour ces méthodes, je ne peux pas me contenter de dire du mal de ce site. Oui, c’est de la merde, mais soyons honnêtes, je m’y suis bien amusé quelques mois, et j’ai fini par trouver l’amour sans vraiment le chercher (comme souvent).

    J’ai perdu mon concours, avec toute ces histoires…
  18. @funambuline dans mes bras \o/

    Et c’est quand le prochain #taloz ?
  19. Je n’ai, jusqu’à présent, pas testé ce genre de site. Mais j’ai l’impression que hommes = payant / femmes = gratuit est nuisible pour les uns et les autres.
    Cet article pointe l’autre versant :
    http://dikecourrier.wordpress.com/2013/08/24/mon-violeur-est-un-jeune-homme-de-26-ans/
    « Les hommes en veulent donc pour leur « dû ». Ils payent, ils exigent d’en avoir ce pour quoi ils ont payé : l’accès aux femmes, qui représentent la marchandise. »
    Bref, sites de rencontre, why not ? mais payant, bof.
    Cela dit, j’ai beaucoup aimé cet article.
  20. @foon
    Je ne fais des articles que sur des sujets modernes, les prochains aborderont CaraMail et Google Wave.

    @Yanek
    Merci pour ce témoignage très intéressant!

    Je m’y suis aussi bien amusé sur ce site, mais pour moi ça va s’arrêter là.

    @par-ci par-là
    C’est aussi l’impression que j’ai et qui en ressort: je paie donc j’ai le droit. Sans aller bien entendu jusqu’à violer, mais quand une femme qui ne me plaisais pas commençait à me parler il suffisait de me rappeler que j’avais payé pour tout de suite mettre un terme (poliment) à la conversation sans aucun remord. Chose que je n’aurais probablement pas faite dans la vraie vie, par empathie.
  21. @Maldo:

    « le fait que tu sois un mec bien aux bonnes intentions ne saute pas aux yeux immédiatement. »

    Je ne suis pas d’accord. Peut-être que c’est le temps que j’ai passé en ligne à discuter avec des gens qui me rendent plus perceptive, mais généralement, le queutard de service je le repère de très loin. Je me suis déjà fait surprendre, j’ai déjà eu un mail très étrange au bout de quelques échanges qui paraissaient prometteurs, mais globalement, on distingue bien ce que le type d’en face recherche, je trouve. Il est possible – je peux me tromper – que l’état d’esprit dans lequel on se trouve joue pour beaucoup : si on part du principe que tous les mecs sont des profiteurs, forcément, c’est la seule chose qu’on verra dans les mots de son interlocuteur.

    Sinon Gaël, bienvenue sur le marché des célibataires, c’est pas l’endroit le plus confortable du monde mais il paraît qu’on finit par en sortir :]
  22. Ouais…
    Je comprends le « c’est pas joli-joli, on paie, c’est commercial, on nous carrefourise Cupidon » (j’exagère un peu mais pas tant). Cependant deux choses:
    Gaël visiblement tu n’es pas prêt à rencontrer quelqu’un (ce qui se comprend) et donc tu n’es pas prêt à mettre de côté l’enrobage mercantile et les nanas sans intérêt qui sévissent sur ces sites pour te concentrer sur des girls next door qui peuvent y apparaitre aussi.
    De deux, il parait que quelque soit le mode de sélection, y’ a toujours le même pourcentage de cons. Les nanas qui ne te répondent pas sur adopte t’auraient foutu un vent au bar et n’auraient pas été présentes aux mêmes soirées que toi (ou t’auraient dit merde aussi).
    Ben ouais c’est la jungle. Et c’est pas toujours joli-joli. Pour avoir été sur adopte, le fait d’avoir un certain « pouvoir » me permettait de ne pas recevoir de mails de mecs avec lesquels je n’aurais pas pu échanger deux mots (quoi c’est facile à dire? 45 ans motard, routier 3 gosses, ben nan, 22 ans sans emploi ni études et chanteur d’un groupe de rap non plus, j’ai des standards de fou).
    Tout ça pour dire que c’est pas miraculeux mais les bars non plus, les potes des potes que l’on connait depuis 5 ans non plus. L’aiguille n’est pas plus facile à y trouver que dans n’importe quelle botte de foin mais au moins toutes les aiguilles y sont seules. Elles ont aussi le mérite d’être plusieurs ce que l’on ne peut pas dire des amies célibataires des potes.
    Bref, trouver quelqu’un est toujours aussi chiant et compliqué et ça demande toujours d’être deux pour faire un début de quelque chose. Sur Internet ou ailleurs. Ben merde, y nous avaient pas dit ça dans la pub…

    PS: vu que c’était un essai, je comprends la gerbe que ça t’a foutu, hein. J’ai décidément pas dit que c’était joli joli.
  23. @Chymaille
    Au contraire, je trouve l’endroit très confortable! Pas de pression, pas d’attentes, pas de dépendance, pas de tensions. Je compte bien y rester un bon moment.

    @ofe
    Je comprends le point de vue des femmes qui ne veulent pas être emmerdées, ce que je leur reproche c’est leur manque de compassion pour un mec en face qui fait le double effort d’essayer de les contacter (« charme » et premier message).

    Mais comme tu le dis (ainsi que moi au début de l’article), c’est juste un triste reflet de notre société.

    Je ne cherche effectivement pas à me caser actuellement, et heureusement d’ailleurs vu l’expérience catastrophique. Le point positif? Je sais que ce sera le dernier endroit à fréquenter si l’envie délirante d’être en couple revient miraculeusement un jour.
  24. @Chymaille
    C’est juste pour le cul ces sites de looser faut pas être naif non plus hein, faut pas s’attendre à autre chose.
  25. @Nioniotte
    C’est l’échec standard maintenant, on essaye plus de régler les problèmes, on règle le problème définitivement et l’on se retrouve dans les 50% de divorcé dans les 2 ans qui suivent le mariage, top
  26. @didier
    Se séparer est un choix difficile mais sain lorsque la relation est terminée. Certains hommes restent avec une femme qu’ils ne peuvent plus blairer depuis des années, ceux-là je les plains énormément.
  27. Vraiment excellent ce « reportage », j’ai bien ri .

    Je fréquente moi-même des sites de rencontre (Meetic Affinity actuellement) pour trouver une partenaire de vie (j’ai abandonné l’idée d’âme soeur). La situation qui me tue vraiment c’est de recevoir un signe « d’intérêt » (dévoilement de photo, flash, message, etc.), du coup, tout fou, tu te fends d’une super réponse ciselée et enjouée, tout ça pour te recevoir un vent total. Le pire c’est qu’en face, d’après le profil, ce n’est pas du « menu fretin ». C’est vraiment déroutant . Visiblement la courtoisie n’a pas de place online ; je préfèrerais un « t’es pas mon genre en fait » plutôt qu’à faire face à de l’indifférence limite insultante.

    Je suis entre la nausée et l’enthousiasme pour ces sites ; d’un côté l’aspect consumériste et compulsif qui déteint même sur les relations humaines, de l’autre un nombre incroyable d’opportunités de tomber sur quelqu’un que tu n’aurais jamais croisé. Le fait que j’aie formé un couple pendant 3 ans avec quelqu’un issu d’un de ces sites me donne peut-être un peu trop d’espoir ; ça doit probablement être le truc qui t’arrive une seule foi dans ta vie.

    Ce sont déjà quels pays où ce sont les femmes qui abordent l’homme de coutume ? 8) Québec et Norvège à ce que j’ai entendu, non ? Ou est-ce un cliché ? ^^

    Bonne chance/pêche à tous les célibataires.
  28. Je connais pas, mais j’avais vu cette vidéo sur l’utilité des sites de rencontres :





  29. @Clembo

    C’est au Québec… et même si t’as ta copine a tes côtés, elles se gènent pas, alors te laisse imaginer la tronche de la copine (c’est du vécu)
  30. @Clembo & SaleGosse
    Bon, ma prochaine destination sera Montréal pour une expérience sur le terrain! :mrgreen:

    Merci!

    @Patrick
    J’adore, cette femme est très forte. Avec de tels critères elle a quand même eu du bol de trouver un mec ceci dit.
  31. Excellent, j’adore !
  32. (j’arrive environ trois mois après la bataille, mais j’ai même pas honte, na)
    T’as essayé d’ouvrir un blog, ou de tenir un compte Twitter sur lequel tu aurais des rituels établis (genre consacrer un jour de la semaine à une faute de grammaire) ? Ou de fréquenter des apéros sociaux ? :mrgreen:
    Toi au moins tu comprendras (même si on n’a pas les mêmes chromosomes) pourquoi j’envoie péter ceux qui me demandent pourquoi je ne mets pas en vitrine 🙂
  33. J’ai tout essayé ma bonne dame, mais il n’existe aucune solution miracle en ce bas-monde.

    Je comprends exactement la raison qui te pousse à ne pas tenter l’expérience des rencontres en ligne, et toute personne qui aura essayé sera du même avis.
  34. J’ai testé adopte (et oui, les filles aussi sont PÀTPB, mais elles sont dans le déni…absence de couilles peut-être ?). Je partage ton avis et ai énormément ris en lisant ton article.
    Je ne suis pas non plus très commentaire de blog mais je tenais à ce que tu saches que si j’avais croisé sur ce site un garçon avec autant d’aisance à manier les mots et l’art de l’ironie, je t’aurais mit dans ce panier.

    Fais-les rire !
  35. Merci pour tous ces compliments! 😉

    Je me ré-inscrirai probablement un jour de désespoir. :mrgreen:

    Tu aurais vu ma photo de profil, autant te dire que j’ai basé ma technique d’approche sur l’humour dès le premier instant, mais visiblement ça ne fonctionne pas aussi bien que le veut la légende.
  36. Mais si !! Je t’assure que la légende est fondée.

    Bon, après, sur ce genre de site, forcément la photo de profil est importante pour qu’une fille accepte de parler avec toi (parce qu’elle s’en tape, tous les charmes qu’elle reçoit lui donne l’impression d’être une super bombe, et donc d’avoir le droit de faire la fine bouche…il y a peut-être aussi une sorte d’excitation au fait de nexter tous ces mecs en rute) Bref, met une photo de profil de bégé (mais pas trop) et ensuite elles seront charmées par tes messages.

    Mais j’espère que tu n’auras pas de jour de désespoir. Tu auras l’occasion de faire rire en soirée cet été 😉

    Si tu y penses, tiens-moi au courant.
  37. J’ai bcp aimé ce texte ! Mais faut pas croire que d’être une fille sur ce genre de site c’est l’extase non plus ! En tout cas la conclusion est exemplaire !

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

  Sur le même thème