Retour au blog

Les cons sont parmi nous. Nous les croisons tous les jours, il font partie de l’écosystème urbain qui nous entoure.

Ta route aura certainement croisé un jour celle de cet idiot qui gare sa voiture en travers sur deux places, de cet imbécile qui te passe devant à la caisse du supermarché, de ce demeuré qui critique sans arrêt les jeunes, ou de ces attardés mentaux qui klaxonnent dans la rue après la victoire de leur équipe de football.

Le film « God Bless America » est une merveille ultraviolente dans laquelle Frank, un loser atteint d’une tumeur au cerveau décide de purger son pays de tous les débiles qu’il contient.

Et vu que Frank est américain, il a du boulot, à commencer par ses voisins.

I hate my neighbors.

Je hais mes voisins

The constant cacophony of stupidity that pours from their apartment is absolutely soul-crushing.

La cacophonie constante de stupidité qui émane de leur appartement est absolument débilitante.

It doesn’t matter how polite I ask them to practice some common courtesy. They’re incapable of comprehending that their actions affect other people.

La politesse que j’emploie pour leur demander un tant soi peu de courtoisie n’a aucune importance. Ils sont incapables de comprendre que leurs actions affectent d’autres personnes.

They have a complete lack of consideration for anyone else and an overly developed sense of entitlement.

Ils ont une absence totale de considération pour les autres, ainsi qu’une impression sur-développée d’être dans leur bon droit.

They have no decency, no concern, no shame.

Ils n’ont aucune décence, aucun souci, aucune honte.

They do not care that I suffer from debilitating migraines and insomnia.

Ils s’en foutent que je souffre de migraines invalidantes et d’insomnie.

They do not care that i have to go to work, or that I want to kill them.

Ils s’en foutent que je doivent aller au travail, ou que je veuille les tuer.

Durant son périple, Frank croise la route de Roxy, une gamine qui deviendra son partenaire de crime.

Parmi les victimes on comptera une gamine pourrie-gâtée, star d’une émission de télé-réalité, ses parents, puis un pasteur homophobe et ses acolytes.

Le fameux mec qui téléphone au cinéma, ainsi que quelques jeunes gens bruyants.

La scène jouissive du film ne dure malheureusement qu’une dizaine de secondes, on y voit enfin le visage du célèbre con qui gare sa voiture en travers de deux places.

Pour finir en beauté avec un massacre à la Star Academy, histoire de marquer le coup en direct à la télévision, l’instrument responsable en grande partie de l’abrutissement massif de la population.

Un film qui défoule, et réveillera sans aucun doute les plus bas instincts enfouis en nous.

On regrette toutefois l’absence de supporters de football bruyants parmi la liste de victimes, mais les protagonistes étant américains ils n’ont probablement pas eu à subir l’Euro 2012.


, ,     lundi 2 juillet 2012

  10 commentaires

  1. C’est vrai: Aux USA, ils n’ont pas l’Euro 2012, ils ont le Superbowl… Tous les ans
  2. J’imagine les pauvres ricains qui n’aiment pas ce sport, obligés de subir cette folie chaque année.
  3. Rhalala Gaël, mais pourquoi autant de haine envers le sport ? C’est tout d’même une activité génial ou tu apprends la vie en communauté, tu apprend à te dépasser pour les autres,et à faire parti d’un groupe, c’est une super école de la vie !

    Moi qui n’aime pas vraiment le foot, je prend plaisir à regarder la final de l’euro avec ma famille, ce sont de super moments.

    Depuis quand tu n’es pas sorti faire un peu de jogging sans mentir ? 😛
  4. @Hina
    Je n’ai rien contre le sport, même si selon moi le football à cette échelle est plus un jeu d’argent qu’un véritable sport. Je n’ai également rien contre ceux qui regardent les matchs à la télévision, chacun se vide la tête comme il veut.

    En revanche, après avoir vécu des semaines fatigantes je n’aime pas être réveillé la nuit par des égoïstes attardés. Et sous nos latitudes, hormis le football aucun autre sport ne provoque autant d’irrespect de la part de ses supporters.
  5. Et gode est débordant d’amour aujourd’hui dis donc 🙂
  6. @Nekkonezumi
    Du moment qu’il bénit l’Amérique, ça me va.
  7. « …cet imbécile qui te passe devant à la caisse du supermarché, de ce demeuré qui critique sans arrêt les jeunes… » : c’est d’ailleurs souvent le même, et pas rarement une personne âgée visiblement à la retraite
  8. Attend, un vieux c’est hyper pressé ! a 14h00 c’est les feux de l’amour, a 16h00 des chiffres et des lettres, et a 20h00 plus belle la vie !
  9. @Patrick
    J’en avais eu un une fois en France qui m’avait sorti sa carte d’ancien combattant, pour prouver à quel point il méritait de passer devant les pauvres Français qui lui devaient reconnaissance.

    Je lui avait expliqué que mon grand-père était également un ancien combattant, et que cela ne l’empêchait pas d’être respectueux.

    @Hina
    Plus belle la vie? Mais… ça existe encore ce truc?
  10. Oui, plus belle la vie existe encore et n’est visiblement pas près de s’arrêter. Ce qui reste un grand mystère pour tous être humain sensé ou simplement doté d’un cerveau je le reconnais.

  Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

J'accepte que les données saisies, y compris personnelles, soient enregistrées sur ce site

  Sur le même thème