Fouiller ses vieux répertoires de sauvegarde procure toujours son lot de sensations fortes lorsque l’on tombe sur des perles oubliées, en témoigne ce vieux MP3 d’une dizaine d’années.

On y entend la conversation téléphonique surréaliste entre un technicien de chez Apple et une cliente paranoïaque persuadée que quelqu’un a implanté une ribambelle de mouchards dans son ordinateur.

Ce qui finalement n’est peut-être pas faux.

,    

Nous pouvons aisément placer l’eau en bouteille parmi les dix plus grandes aberrations que compte la planète. Hormis les cas précis d’eau courante viciée il n’y a aucune raison de succomber à un tel achat, qui de plus est clairement néfaste à l’écologie, depuis son conditionnement jusqu’à sa consommation.

Afin de valoriser l’eau du robinet, les Services Industriels de Genève ont organisé un concours qui offre la possibilité de créer le T-shirt officiel « Eau de Genève ».

Les vingt-cinq premiers slogans et les vingt-cinq premières illustrations seront soumises à un jury qui finalement choisira trois gagnants « Meilleur slogan », « Meilleure illustration » et « Prix spécial du jury » avec à la clé un iPad 3 pour chacun d’entre-eux.

Les trois T-shirts gagnants seront ensuite produits et vendus au profit d’associations humanitaires œuvrant pour donner accès à l’eau potable dans les pays en voie de développement.

Tu as donc jusqu’au 14 juin pour soumettre ton idée ou voter depuis la page Facebook officielle.

Note que sur le site eaudegeneve.ch tu peux télécharger une application qui t’indique les fontaines d’eau potable les plus proches, malheureusement uniquement disponible à la communauté minoritaire des iPhone.

Évite quand même de boire à même le jet d’eau, ou ta tête pourrait se retrouver subitement cent-vingt mètres plus haut.

,    

Fanatiques des nouvelles technologies ou simple utilisateur, tu n’es surement pas passé à côté du terme « cloud » qui regroupe la centralisation en ligne des différents services qui tournent actuellement sur ton vieil ordinateur.

Côté stockage en ligne, un grand nombre de prestataires se disputent la part du gâteau. On peut nommer en vrac Dropbox, Sugarsync, Box, et plus récemment Google Drive.

Les prix proposés étant extrêmement bas par rapport au marché, un certain nombre d’adeptes ont opté pour cette solution.

Le problème avec ce genre de répertoire en ligne, c’est qu’il est par défaut dupliqué dans ton profil Windows, sur le disque « C » en général dont la capacité est déjà mise à rude épreuve par la taille du système d’exploitation ainsi que par les programmes qui y sont installés.

Je vais aujourd’hui te montrer comment modifier l’emplacement local de tes fichiers Google Drive, pour éventuellement les localiser sur un autre disque dur.

Il est important de noter que durant cette étape, une synchronisation complète de tes fichiers aura lieu. En d’autres termes, si tu as une énorme quantité de fichiers sur ton Google Drive alors tu devras tous les importer à nouveau depuis le Net. Normalement tu ne perds rien. Normalement.

Premièrement, tu cliques droit sur l’icône de Google Drive dans ta barre des tâches, puis tu choisis « Preferences » .

Sur la fenêtre qui va s’ouvrir, tu cliques sur le bouton « Disconnect account » .

Puis tu valides en cliquant sur « Yes. »

Tu vas maintenant aller sur ton disque dur pour y créer un répertoire à l’emplacement de ton choix, logiquement il faudrait opter pour un disque qui contient plus de place que ta limite de stockage en ligne.

Fais attention, ce répertoire doit être vide, ne t’amuse pas à y placer des fichiers! S’il contient quelque chose au moment de la synchronisation alors il peut t’arriver certains désagréments fâcheux comme la perte de fichiers, la perte de fichiers, la perte de fichiers ou même la perte de fichiers. Te voilà prévenu.

Tu fais maintenant à nouveau un clic droit sur l’icône Google Drive puis tu choisis « Sign In » . Tu t’authentifies, une fenêtre va ensuite s’ouvrir.

Tu cliques sur « Next » .

Une fois ici tu cliques sur « Advanced Setup » , une fenêtre va s’ouvrir. Ici tu peux voir l’emplacement local des fichiers de ton stockage en ligne à droite du libellé « Folder location » .

Tu cliques donc sur « Change » puis tu choisi le répertoire vide que tu as créé tout à l’heure.

Tu cliques finalement sur « Start sync » et tu attends plusieurs années que tout se synchronise.

, ,    

Lorsqu’en 1863 il fonda la Croix-Rouge, le genevois Henri Dunant choisit le drapeau suisse comme emblème, en inversant simplement les deux couleurs pour éviter toute confusion.

Le logo est simple et s’exporte facilement. Le daltonisme ou l’ignorance aidant un grand nombre d’articles de commerces portent les armoiries de notre beau pays en pensant arborer l’image de la Croix-Rouge, telle cette boîte.

Il est d’autre part toujours surprenant de constater la présence récurrente de drapeaux suisses flottant joyeusement au dessus des postes de secours à travers le monde.

Suivant ce concept, le site de vente en ligne Etsy propose un vêtement « lifeguard » pour bébé qui porte, comme son nom l’indique, le logo de la Croix-Rouge.

On peut lire une précision importante dans la description de l’article située juste en dessous de la photo.

This bodysuit was upclycled and sewn from a recycled cotton t-shirt into a cute and stylish onesie for baby.

Color: Red with red cross emblem. 3 metal snaps.

« De couleur rouge avec l’emblème de la Croix-Rouge. » 

Vraiment?

Source : etsy.com (capture d’écran)
Merci à karaz pour la découverte!

   

Mon clavier ne votera ni pour Sarkozy, ni pour Hollande.

Mon clavier ne votera ni pour Sarkozy, ni pour Hollande.


Difficile de ne pas flinguer la grande muette à tours de bras, tant ses erreurs et aberrations sont nombreuses. La presse de la veille nous apprenait que la « justice militaire » suisse venait de condamner un sous-officier pour un crime commis lors d’un cours de répétition.

Une soldate genevoise a subi un viol dans une caserne en Suisse alémanique. Selon nos renseignements, le sous-officier, auteur de cet abus sexuel, a été sanctionné à la fin du mois dernier par la justice militaire dans le canton de Vaud.

À l’issue du procès, qui a eu lieu à huis clos dans le Château de Rolle, le gradé vaudois a été condamné à une peine de 22 mois avec sursis. Il redevient, de fait, simple soldat et ne fera certainement pas carrière dans l’armée suisse.

Vingt-deux mois, c’est un tiers de moins que la peine infligée au civil, en mettant en plus de côté le sursis éventuel. En effet, selon la législation civile helvétique en vigueur.

Commet un viol (art. 19024) celui qui, notamment en usant de menace ou de violence, en exerçant sur sa victime des pressions d’ordre psychique ou en la mettant hors d’état de résister, contraint une personne de sexe féminin à subir l’acte sexuel.

L’acte sexuel désigne ici la pénétration du vagin, même partielle, par le pénis (qu’il y ait ou non éjaculation ne joue aucun rôle). La peine est la privation de liberté pour 10 ans au maximum et, dans les cas graves, de trois ans au moins.

Trois ans de prison au minimum dans le civil pour un cas grave (quel viol n’est pas grave?), la peine infligée au sous-officier compte quatorze mois de moins. Dans ce cas l’armée a donc considéré que la simple perte d’un grade compense largement une année de taule, la victime et sa famille apprécieront.

La consommation d’alcool aurait également joué un rôle dans la grande clémence du jugement. Ainsi, si toi aussi tu désires obtenir un traitement de faveur pour tes crimes rien de plus simple, il te suffit d’être un militaire bourré, une situation proche du pléonasme.

Une citation de Georges Clemenceau résume parfaitement cette affaire.

Il suffit d’ajouter « militaire » à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n’est pas la justice, la musique militaire n’est pas la musique.

,    

Le livre « Do Androids Dream of Electric Sheep » est un roman de science-fiction paru en 1968 du célèbre auteur américain Philip K. Dick. De ce livre est tiré le film « Blade Runner » , qui ne reprend pratiquement rien du scénario original hormis le personnage de Rick Deckard et son métier futuriste, ainsi que quelques protagonistes divers.

Aujourd’hui je vais te parler du film, et plus particulièrement de sa technologie, puisqu’il est toujours amusant de constater à quel point les auteurs de science-fiction ont du mal à imaginer notre futur.

L’action commence dans un boom sourd entouré d’une superbe musique signée par le fameux compositeur grec Vangelis, qui a d’ailleurs composé l’intégralité de la bande originale.

L’histoire se passe à Los Angeles en 2019, dans le livre l’action se déroule à San Francisco en 1992. Rick Deckard (Harrison Ford) est un blade runner, un tueur à gages utilisé par la police locale pour traquer et tuer tous les androïdes illégalement immigrés depuis les colonies de Mars. Ces derniers appelés « replicants » (« andros » dans le livre) ont une apparence parfaitement humaine et seul un test d’empathie dit « de Voight-Kampf » pratiqué à l’aide d’une machine scannant la rétine permet de faire la différence.

Sur la machine en question, de gros boutons poussoirs lumineux rappellent les vieux appareils électroménagers des années quatre-vingt.

,    

Aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres, c’est en effet la journée mondiale d’action sur les dépenses militaires.

Un grand nombre de pays du globe dépensent inutilement des sommes faramineuses dans cette institution grotesque pendant que le peuple, lui, se serre la ceinture. La Suisse n’est clairement pas à l’abri de ce phénomène.

C’est en francs suisses ce que coûte chaque année l’armée helvétique, soit plus de 10 millions par jour, ou si tu préfères, 7’466 balles par minute.

Plus d’un salaire mensuel moyen gaspillé, chaque minute.

Considérons un couple standard avec enfant dont le revenu net cumulé s’élève à 108’000 CHF par an. Selon le tarif officiel de la ville de Genève, le coût mensuel de placement de leur marmot en crèche reviendrait ainsi à 1’075 CHF, soit 11’825 CHF pour onze mois de placement (les crèches ferment un mois par an).

Ainsi donc…

C’est le nombre de places gratuites en crèche que l’on pourrait ouvrir avec le budget militaire annuel, un nombre qui doublerait si ce montant était juste destiné à subventionner lesdites places.

Les parents qui attendent désespérément apprécieront.

Les crèches ne sont qu’un exemple parmi tant d’autres, car avec une telle somme annuelle il y a fort à parier que de nombreuses institutions sociales déficitaires pourraient être aisément renflouées.

Note finalement que l’armée suisse aura dilapidé environ dix-mille balles pendant la minute et quelque qu’il t’aura fallu pour lire cet article, surement plus que ce que tu gagnes en un mois.

Sources :
Salaires moyens : http://www.geneve.ch/ (capture d’écran)
Dépenses militaires : http://www.vbs.admin.ch/ (capture d’écran)
Tarifs crèches : http://www.ville-geneve.ch/ (PDF)

,    

Le « Mouvement Citoyen Genevois » est un parti politique ouvertement populiste, leurs affiches à l’amateurisme évident sont devenues au fil du temps une signature que tout citoyen reconnait de loin.

La dernière en date vaut le détour, le président du parti promeut sa candidature au Conseil d’Etat à grands coups de slogans périmés. Il pose fièrement devant la salle Alabama à l’Hôtel de Ville de Genève, avec au dessus de sa tête un excellent photomontage du drapeau genevois partiellement photographié au moyen d’un téléphone portable.

La nouveauté 2012 étant la présence du logo « UDC » . Certains parlent d’alliance, d’autres d’absorption en attente.

Bref, sur la droite de l’affiche on peut voir une jeune femme se faire refiler une pastille de drogue par un mec de couleur visiblement très content. L’assiette que la gamine tient dans les mains doit contenir au bas-mot une année de salaire en pastilles de LSD.

Deux seringues traînent par-terre, car après tout rien de tel qu’une bonne piqûre à l’aiguille pour s’injecter des pilules de drogue, les avaler avec un verre d’eau est has been.

Deux vilaines flèches dépareillées indiquent qui est qui afin d’éviter toute confusion, on pourrait en effet croire que le mec s’appelle Cinthia et la gamine Mohammed.

« Mohammed B. » , un prénom à consonance arabe suivi de la première lettre du nom de famille, une technique qui rappelle le « Ivan S. » de l’UDC. L’oeil averti remarquera que son apparence est plus proche d’un Afro-Américain que d’un Arabe, mais forcément « Marcus » ou « Sebastion » stigmatise tout de suite moins le personnage.

, ,    

Magnifique, tout simplement magnifique. Merci instagram!

Magnifique, tout simplement magnifique. Merci instagram!