Savoir fidéliser son public est un art qui nécessite beaucoup de temps, une matière rare dont ton humble serviteur manque malheureusement.

Une petite pause s’impose.



Un retour aura lieu, c’est certain, tu peux donc conserver ton abonnement au flux RSS et en attendant suivre @memepasmal sur Twitter où l’activité est nettement plus soutenue.    

L'odrre n'a pas d'ipmrotncae.

L’odrre n’a pas d’ipmrotncae.


Partir en vacances sur une île des Cyclades est une aventure qui demande une bonne brouette de préparations, surtout avec un gamin en soute. Par chance le dépaysement vaut bien les quelques tracas éventuels.

On remarque par exemple un gros retour aux Word’Art sur les enseignes publicitaires, un mélange et une sobriété dont tout bon graphiste digne de ce nom devrait s’inspirer s’il désire un jour être au paroxysme de son art.

Les autochtones ont pris toutes les précautions nécessaires pour éviter un choc culturel aux touristes helvétiques, une enseigne bien de chez nous peut ainsi être découverte au détour d’une rue.

Aucune boutique Migros n’a en revanche été trouvée ici, à l’instar d’Istanbul (qu’il faut d’ailleurs appeler Constantinople au risque de se faire mal voir).

On note d’autre part une étrange fixation sur les bites, comme par exemple celles des pirates.

Voire carrément sur les bibites.

À la limite de l’obsession.

Bref, une destination que je te conseille, surtout au mois de juillet où les quarante degrés permanents sont très appréciables.

Parce que tout article évoquant les îles grecques doit impérativement se terminer avec une photo de chaton mignon.

, , ,    

Parce que « interdiction de s’arrêter » est trop banal.

Le vandalisme à Genève dépasse largement celui des grandes villes américaines.

   

Notre société moderne compte un nombre impressionnant de choses inutiles, partant de ce principe je suis aujourd’hui très heureux de t’annoncer la création de la page officielle Facebook « Même Pas Mal ».

Pour y aller tu cliques sur le gros logo bleu, t’as même le droit de dire que tu aimes.

Sur cette page seront publiées les mises à jour du blog, ainsi que les diverses conneries amusantes qui auront eu le malheur de traverser le champ de vision de ton serviteur.

   

Mykonos LIVE!

Mykonos LIVE!


Mykonooooos

Mykonooooos


Il y a quelques temps tu avais été amené à élire l’argument pro-armes le plus grotesque, le fameux « ce n’est pas l’arme qui tue » avait maintenu la tête haute pendant toute la durée du sondage.

Pour voir cette enquête tu vas ici, pour une analyse des résultats c’est par là.

Aujourd’hui ta précieuse aide est une fois de plus requise! L’achat de nouveaux avions de combat planifiée pour la fin de la décennie courante a suscité de nombreux débats, et les partisans de cet achat ont débité comme de coutume un grand nombre d’arguments grotesques.

C’est maintenant à toi de jouer, puisqu’il te faut élire le pire d’entre-eux.

Quel est l'argument le plus pourri en faveur des nouveaux avions de combat?


  • L'armée n'est pas crédible sans avions de combat (sous-entendu que l'armée actuelle est crédible) (41%, 30 Votes)
  • En cas d'attaque aérienne de pays non-amis (comme la Chine ou le Japon) (32%, 23 Votes)
  • La Suisse DOIT avoir une couverture aérienne (sans plus d'explication) (27%, 20 Votes)

Total des votants : 73

Loading ... Loading ...

Tu peux également argumenter ton choix dans les commentaires.

Merci à @Charlotte_82 pour avoir rapporté l’argument de la crédibilité.

,    

En matière de gestion, l’armée suisse est l’exemple précis que toute institution ne doit pas suivre.

Depuis plusieurs décennies, le pays délivre gracieusement une arme de guerre à chaque citoyen mâle et majeur, des milliers de fusils sont ainsi éparpillés dans la nature. Ce triste état de fait pourrait être vaguement toléré si leurs détenteurs étaient dûment répertoriés, mais ce n’est justement pas le cas.

Le manque de fichier centralisé fait qu’aujourd’hui, l’armée a perdu la trace d’une dizaine de milliers de soldats, dont certains peuvent potentiellement encore être en possession de leur arme de service.

La Tribune de Genève (24.07.2012)

La maîtrise de l’électricité et de cette technologie magique qu’est l’informatique n’étant apparue que récemment au sein de l’armée helvétique, ses responsables commencent enfin à se sortir les pouces du cul dans l’espoir de répertorier toutes les armes militaires en circulation.

Pour ce faire, une lettre est envoyée aux anciens bagnards, leur demandant de fournir le livret de service qui prouve que les déguisements verts-kakis et les armes ont bien été rendus.

Un document aisément falsifiable, comme tu peux le constater d’après cet exemplaire original.

Posséder un blog est de nos jours un fait commun, ça l’était moins en 1997. En ces temps reculés, ton serviteur avait tenu sur son site personnel certains propos insultants envers plusieurs gradés de l’armée suisse, dont un colonel (un titre qui semble être assez élevé dans leur hiérarchie grotesque).

En avait résulté une plainte pénale pour diffamation, suivie d’une condamnation à une semaine de prison.

Seulement voilà, la médiocrité de leur administration était telle que la sentence en question est tombée quatre années plus tard, soit largement après le délai de prescription. Finalement, aucune peine n’a donc été purgée, affaire close.

Tu vois, aujourd’hui rien ne semble avoir changé, c’est toujours le gros bordel dans leur paperasse.

Durant les années d’attente d’un hypothétique verdict il m’aura quand même fallu leur lécher le bas du dos en effectuant sagement un petit nombre de cours de répétitions inutiles, ceci afin de ne pas aggraver une situation judiciairement mal barrée. Au menu des festivités, gardes de cols montagneux déserts, jeux de pouvoir ridicules et beuveries permanentes. Le soldat helvétique dans toute sa splendeur.

En 2002, un magnifique tampon à l’encre bleue marine confirme le départ définitif de ce monde de bêtes sauvages. Il aura suffit d’un simple certificat médical signé d’un psychiatre compatissant, vu une trentaine de minutes pendant la pause de midi.

Finalement, c’est l’armée suisse qui crée les antimilitaristes que nous sommes aujourd’hui, preuve incontestable qu’elle sert au moins à quelque chose.

Repos!

, ,    

Les services sanitaires helvétiques tiennent à communiquer ouvertement leur inquiétude au sujet d’une nouvelle substance dangereuse qui serait en vente libre dans les supermarchés du pays.

Le « chocolat qui rend con » (tel est le nom de cette nouvelle drogue) est malheureusement visible dans nos étals. Plusieurs citoyens suisses ont déjà été contaminés, on remarque les signes d’infections aux vêtements verts kakis qu’ils portent.

Ne vous laissez pas avoir pas les slogans accrocheurs, le danger pour votre cerveau est bien réel. La contamination peut être arrêtée si chacun prend garde.

, ,    
31 sur 149« Premier...1020...303132...405060...Dernier »