Quelle surprise hier en rentrant du boulot, tout au fond de ma boite aux lettres se cachait une épaisse enveloppe grise, enfouie parmi les innombrables factures et rappels dont me gratifie généreusement l’administration genevoise. Ouverture facile et déballage, il s’agissait des bulletins de votes pour les élections du 21 octobre. Le but du jeu étant de choisir deux listes électorales parmi les deux fascicules joints.

Mouton

Une question m’a alors foudroyé le cortex : Si on ne peut choisir que deux partis, cela signifie donc que les autres pages seront perdues, diantre et mortecouilles quel gaspillage! Que nenni mes amis, grace à votre dévoué serviteur voici un astucieux moyen d’utiliser efficacement les pages restantes. Prenons au hasard les listes 3 et 6 et utilisons-les de suite à leur juste valeur.

Mouton

Tout d’abord, pliez de manières aléatoires la liste 6 du Conseil National et découpez en fines lamelles la liste 3 du Conseil des Etats.

Mouton

Continuez votre pliage… voilà, comme ça c’est bien. Profitez-en pour plier en accordéon la liste 3 du Conseil des Etats puis découpez-là en dents de scie à l’aide de vos ciseaux favoris.

Mouton

Après quelques crampes douloureuses dans les mains vous obtiendrez ce magnifique résultat, inaugurant ainsi un nouveau concept : L’origami politique.

Mouton

Au lieu de voter comme un mouton vous en aurez fabriqué un beau blanc à qui vous pourrez confier tous vos problème existentiels droitistes. C’est pas beau ça, hein? Merci qui?

(notez au passage l’endroit où a fini le logo du parti sur le mouton, il n’y a pas de hasard dans la vie)

   

Adieu les amis, on va voir s’il y a des Savoyards dans l’assemblée qui sauront définir ce curieux (et ô combien fraternel) objet de savoir-vivre.

Allez, a’rvi!

   

Mais aujourd’hui rien n’a changé. A l’approche de l’hiver on aime toujours se cramer la langue avec des marrons brûlants en regardant des photos de plages inatteignables.

   

Tranquillement posé sur le canapé du salon, regardant dans le vide.

Who you gonna call?

   

D’habitude les chaînes finissent dans ma boite à spam, là si je ne veux pas dormir dans la baignoire je n’ai pas vraiment d’autre choix que d’y répondre.

Voici les règles :
# Copie les trois questions qui te sont posées ainsi que les règles ici présentes sur ton blog et réponds-y (aux qestions, pas aux règles)
# Trouve ensuite TROIS questions ayant la même forme, à savoir « Tu préfèrerais Truc Gerbant A ou Truc Gerbant B? »
# Tu choisis TROIS victimes et leur fais savoir – par blogs interposés ou mail ou MSN, tu es grand, tu te démerdes – qu’ils/elles ont été sollicités pour le jeu de plus délicat de l’année.
# Pis si t’es cool, envoie un emai a mdamejo at hotmail dot com parce que ça me ferait marrer de pouvoir suivre tout ça.

Voici donc ce à quoi j’ai été soumis :

1. Tu préfères embrasser le cul d’un chien qui a la diarrhée ou voter pour Blocher (ou Le Pen) en sachant que c’est ton vote qui risque de faire la différence ?
L’un comme l’autre je me retrouve avec un arrière-goût de merde dans la bouche, donc je vais choisir celui qui dure moins longtemps : Le chien.

2. Tu préfères te brûler la langue avec le fer à repasser ou te taper le pied avec un marteau ?
Sans langue impossible de casser les pieds de son entourage. Je choisis donc le marteau.

3. Tu préfères coucher avec une personne du sexe opposé pas du tout du tout à ton goût ou avec une personne du même sexe que toi vraiment très attractive ?
Ça dépend de la fortune de la moche, si en plus elle est mourante alors aucune hésitation.

Voilà. Ça, c’est fait. Mes questions :

1. Tu préférerais être strip-teaser dans une boite gay ou développeur chez Microsoft?
2. Tu préférerais tondre une pelouse qui repousse chaque jour ou pisser dans un violon?
3. Tu préférerais ne savoir écrire qu’en SMS ou avoir un gros nez rouge greffé au milieu de ta tronche?

Mes victimes? Sugus, Sven (vu que t’as été lâchement oublié) et Julien. Je m’excuse humblement auprès des autres mais le choix n’était pas facile. Promis, les prochains spams que je reçois je vous les fais parvenir sans hésiter.

   

Le billet du jour aura comme sujets les anges et la traite des poules.

Bonne bourre à tous les Valentins!

   

Et si Dieu était chef d’entreprise? Et si le Paradis était géré par des fonctionnaires? Et si nous avions un service à leur demander?

   

L’avantage quand on est sur Skyblog c’est qu’on a pas vraiment de grosse responsabilité au niveau technique. En contrepartie il faut suivre la charte imposée par Kevin et terminer chaque billet par un splendide « Lache T kom LOL » , ce qui est franchement vachement moins drôle, voire à chier.

Le gros souci quand on a un nom de domaine à soi est qu’il faut régulièrement le mettre à jour avec des technologies Web 2.0 super compliant ISO 9001 DTC, sinon tu deviens vite la risée de tous les geeks fanatiques francophones. Et là franchement, depuis deux ans que je tournais sur la même plateforme il fallait bien faire quelque chose.

Ainsi donc après de nombreuses heures à cracher sur cette putain d’informatique (de merde qui pue) j’ai l’immense honneur de vous présenter la nouvelle version online de Even not badly! (merci aux traducteurs en ligne qui procurent toujours un grand moment de franche rigolade)

En effet, celui-ci tourne maintenant sous b2evolution 2.0.1, magnifique.

Et que ceci ne t’empêche pas de lâcher T koms, lol.

   

Le parti d’extrême-droite allemand s’appelle le NPD (Nationaldemokratische Partei Deutschlands, à vos souhaits!), il prône entre-autres des apologies de dignitaires du IIIe Reich comme Rudolf Hess, ancien adjoint de Hitler. Et devinez quel logo ils ont choisi pour illustrer leur site?

NPD

L’image vous semble familièrement gerbante? C’est normal, elle vient de l’UDC. Souvenez-vous, ces derniers ont tentés d’argumenter sa justification à l’aide de théories grotesques autour de l’expression du « mouton noir ». Rien d’étonnant donc qu’un parti créé par d’anciens nazis dans les années 60 utilise cette image pour leur propagande. L’UDC parle d’abus, moi je parle de réaction normale. L’UDC prétend défendre la confédération et ses valeurs chrétiennes, mais il ne fait que donner aux fachos et autres néonazis un moyen d’expression politique. Et qu’un parti fachiste étranger utilise leur image quasiment telle quelle est une preuve évidente que l’affiche est raciste.

L’UDC se défend, « La version allemande inspirée de notre affiche comporte des détails qui ne sont pas identiques à celle de l’UDC. » . Heureusement que le ridicule ne tue pas, ce serait une véritable hécatombe dans les rangs de l’UDC.

   

C’est un beau matin d’été que tout a commencé, l’Unité Droitiste Capitaliste (célèbre parti politique auquel j’adhère) avait publié une bien curieuse nouvelle sur son site Internet.

Un plan secret contre le conseiller fédéral Rocher
Il existe un plan secret visant l’éviction d’Adolph Rocher du Conseil fédéral. Nous sommes en mesure d’affirmer qu’un contingent d’extraterrestres à priori gauchistes fomentent un complot machiavélique bien à l’abri dans leurs soucoupes volantes. Notre source indique également que ces aliens recevraient une aide précieuse de certains Terriens collaborateurs membres du Parti Socialiste.

Lors des dernières élections au Conseil fédéral, nombre de parlementaires ont voté pour Adolph Rocher dans le but de le neutraliser. Leur but était évidemment d’affaiblir l’Unité. Mais c’est le contraire qui s’est produit. L’Unité a gagné durant ces douze derniers mois des votations aussi importantes que celles sur la loi d’exclusion des étrangers, la loi sur la discrimination légale des homosexuels et la 134ième révision de l’AI.

Voter pour Adolph Rocher c’est garantir à la Suisse l’arrêt de l’invasion d’aliens gauchistes.

La majorité de la population a immédiatement cru à une farce. Moi pas. Mes amis en riaient, je faisais de même afin de ne pas éveiller de soupçons, il fallait jouer leur jeu pour mieux les combattre par la suite. Infiltrer l’ennemi, voilà une technique militaire reconnue et approuvée par notre conseiller fédéral et néanmoins fin stratège Manuel Schwitz (Dieu le bénisse).

Un tel complot se devait d’être puni, comment ces saloperies d’aliens puants (et gauchistes) pouvaient ils oser faire ça? Je les imagine parfaitement, ricanant sournoisement autour d’une table pendant qu’ils recherchent un moyen de nous déstabiliser. Ah ça, ils doivent bien rire dans leur soucoupe, qu’ils en profitent. Heureusement l’Unité Droitiste Capitaliste peut compter sur mon soutien inconditionnel dans cette lutte pour la survie de notre démocratie. Non seulement je vais voter pour eux, mais en plus je vais faire leur promotion, je vais ouvrir un blog afin d’expliquer mes points de vues et les raisons qui me poussent à les soutenir.

Quelques jours plus tard j’ai aperçu un article intéressant dans un grand quotidien local, l’Unité avait créé un stand d’information dans les rues basses de la ville et un forcené a cru bon des les insulter. La police est arrivée et a mis un terme à cette triste affaire. Dire que j’allais croire ce que je lisais, heureusement l’Unité a immédiatement publié sa version des faits sur son site web.

Terrible attentat contre notre parti
Le 15 septembre 2007, à l’instar d’autres partis politiques ou organisations, l’Unité Droitiste Capitaliste a tenu un stand électoral place du Molard, à Genève. Ce type de communication avec le public relève de la liberté d’expression. Vers 16h00, notre stand s’est fait agresser par plusieurs milliers de personnes, organisées, menées et excitées par un communiste faisant preuve d’une rare violence, tant verbale que physique. Jets de projectiles divers (grenades, enclumes), insultes, crachats, destruction de matériel ont caractérisé cette agression visiblement planifiée par certains de nos adversaires politiques de gauche. Ainsi douze de nos membres ont étés tués et leurs corps emportés à bord de soucoupes volantes. La démocratie de notre patrie a été mise en danger par cet acte d’une rare barbarie, nous remercions les forces de l’ordre d’avoir pu arrêter le carnage à temps.

Incroyable. La manipulation des médias est donc sans limite? Dire que je m’apprêtais à croire les inepties écrites dans le journal. Dorénavant je ne ferais confiance qu’aux nouvelles certifiées par l’Unité. Comment la population pouvait-elle être aveugle à ce point? N’y avait-il donc que moi qui avait les yeux ouverts? Je me sentais bien seul, conforté dans ma position. Fort heureusement quelques jours plus tard un nombre incalculable d’affiches avaient été placardées sur les murs de la ville. « Dehors les bamboulas! » clamait le slogan. On y voyait des noirs dans la savane en train d’effectuer une danse à priori tribale, le tout signé du joli logo de l’Unité Droitiste Capitaliste. Je ne pourrais dire exactement ce que j’ai ressenti sur le moment. C’était un mélange de plaisir, de satisfaction, et surtout l’impression de ne plus être seul. D’autres personnes pensaient comme moi, j’étais en groupe.

Les réactions de toutes parts ne se sont pas faites attendre, d’une seule voix la quasi-totalité des partis ont condamnés ces affiches qu’ils jugeaient (tenez-vous bien) racistes. Non mais franchement, c’est n’importe quoi. C’est vrai que si on éjectait les noirs la Suisse irait quand même vachement mieux, mais de là à dire que c’est du racisme… Un des membres de l’Unité a publié une explication éblouissante sur son blog.

Halte à la stigmatisation
Encore une fois nos adversaires de gauche perdent les pédales (et Dieu sait, nous détestons les pédales presque autant que nos adversaires). Nous publions une affiche incitant les jeunes aux voyages festifs et voilà qu’on nous traite de racistes. Le terme « bamboula » est employé comme synonyme de « fête » , nous demandons aux gens d’aller faire la fête à l’étranger, c’est pourtant clair. Penser que notre affiche véhiculait un autre message est quand même une belle preuve de mauvaise foi. Nous sommes des victimes persécutées, l’humanité entière et même les extraterrestres nous stigmatisent.

Ah ouais, je l’avais pas compris comme ça. C’est vrai que ce n’est pas raciste après tout. J’ai tout de suite ressenti de la pitié pour ce brave gars, heureusement qu’il était là, tout seul je n’aurais peut-être pas saisi le vrai sens de cette affiche.

Décidément, l’Unité Droitiste Capitaliste (appelée aussi parfois par son acronyme) mérite ma voix et ma confiance aveugle. Quoi qu’ils puissent dire par le futur, j’approuverai leurs choix et boirai leurs paroles comme du petit lait. Avec eux l’humanité Suisse sera sûrement enfin débarrassée de ces saloperies d’aliens criminels et profiteurs.