Tu auras surement remarqué les quelques vertical comics postés ces derniers jours, tu te seras alors peut-être demandé comment diable une telle prouesse technologique était possible. Sèche tes larmes, car dans quelques minutes tu sauras toi aussi comment faire. Je ne m’attarderai toutefois pas sur les plans photographiques rapprochés, mais sur la création des bulles de dialogue, avec GIMP bien entendu.

On fait simple pour commencer, tu ouvres ton image dans le GIMP.



Tu écris ensuite ton texte à l’endroit précis où il devra être situé définitivement, tiens bien compte du futur contour de la bulle.



Afin de ne pas pourrir l’image de fond nous allons dessiner la bulle sur un calque dédié, sur la fenêtre des calques tu cliques donc sur l’icône « Créer un nouveau calque » .



Tu le nommes comme bon te sembles, et tu valides.



N’oublie pas de bien sélectionner ce nouveau calque dans la liste, sinon tu risquerais de faire des dégâts sur ton image.

Tu vas maintenant aller choisir l’outil de sélection rectangulaire, ou circulaire suivant la forme que tu désires donner à ta future bulle.



Tu traces ensuite un rectangle de sélection autour de ton texte. Si tu veux donner un joli effet de coins arrondis à ta bulle tu vas dans le menu « Sélection » puis tu utilises « Rectangle arrondi… » .



Il est maintenant temps de convertir cette sélection en chemin, afin de pouvoir la tracer. Tu vas donc dans le menu « Sélection » puis tu cliques sur « Vers chemin » . Rien de visuel ne se passe, c’est normal. Sur ta fenêtre des calques, canaux et cætera tu vas sur l’onglet des chemins puis tu doubles cliques sur le premier élément.



Plusieurs choses doivent se passer. Tout d’abord ta sélection doit magiquement devenir un chemin, c’est à dire des droites et des courbes reliés par des points. Deuxièmement, l’icône « Outil chemins » doit s’être automatiquement sélectionné dans la boite à outils.

En maintenant la touche « Ctrl » te ton clavier enfoncée, tu vas aller ajouter trois points à ton chemin en cliquant aux endroits adéquats, sur l’image ci-dessous tu peux les voir sous les lettres « E », « P » et « A ». Le point central que tu ajouteras servira à étirer la bulle pour indiquer qui parle.



Sans maintenir aucune touche enfoncée, tu cliques donc avec le bouton gauche sur le point central (parmi les trois que tu viens d’ajouter), puis tu le glisses vers le bas, où bon te semble.



Il va maintenant falloir reconvertir ce chemin en sélection, pour cela tu fais un clic droit sur ton chemin puis tu choisis « Chemin vers sélection » .



Tu refais la même chose, sauf que tu choisis « Tracer la sélection » , la fenêtre de traçage s’ouvre.



Tu choisis une épaisseur de trait et tu valides, tu peux jouer avec les valeurs jusqu’à obtenir un tracé ni trop fin ni trop épais. Note que la couleur du tracé est la couleur d’avant plan utilisée dans la boite à outils.

Une fois ton tracé effectué, tu choisis le blanc en tant que couleur d’avant plan dans la boite à outils, tu sélectionnes l’outil de remplissage (le pot de peinture qui se vide) et tu cliques n’importe où dans ta bulle.



Si ta bulles écrase à ce moment-là ton texte, il te suffit de descendre le calque « Bulle » de quelques crans.

L’opération peut sembler longue et fastidieuse, elle l’est. Avec de l’entrainement et à force d’utiliser cette technique les manipulations deviennent machinales et vont heureusement plus vite.




, ,

8 commentaires

  1. Pffff, tout ça pour frimer avec ton nano doré… (lulz)
  2. Zut, moi qui voulait faire ça discrètement. (lol)
  3. Idée d’un prochain billet : comment créer ses Nanos avec une coquille de Kinder Surprise ?
    (Ce n’est que mon avis, mais je trouve que ça y ressemble vachement (siffle) )

    Enfin merci pour l’astuce des bulles, j’avais jamais su comment faire ???
  4. Ou alors un Gozillano avec deux culs de bouteilles de deux litres de Coca-Cola mises bout à bout! (woohoo)
  5. Moi j’aime bien tes tutos gimp.
  6. Ou alors, y’a VRAIMENT plus simple :

    Vous faites votre sélection rectangulaire avec coin arrondis, « nouveau calque », vous le remplissez de blanc, puis vous cliquez droit sur ce « nouveau calque » blanc, alpha vers sélection, encore nouveau calque, puis, sur l’image, faite un clic droit -> Sélection -> agrandir, puis réglez à 2 ou 3 Pixels, c’est selon. Remplissez tout ça avec du noir, et faites passer le calque en dessous du rectangle !
    Après, pour la « flèche », oui, là vous devez utilisez les chemins :mrgreen:, mais pour le contour, c’est vraiment plus rapide comme ça ! Tchou !
  7. @M’dame Jo
    Merci! (chinois)

    Ça tombe bien, j’aime bien les faire. :mrgreen:

    @Mylo
    J’utilise ta technique dans un autre tutoriel, pour tracer des bordures aux lettres d’un texte. :-)

    http://www.memepasmal.ch/2009/09/24/ajouter-une-bordure-a-un-texte-dans-gimp/
  8. Joli tuto et bravo pour l’utilisation de Gimp :)
    Des progrès restent à faire cependant concernant l’OS ;-)
    Astringues
    (un de tes followers français)

Tu peux même laisser ton avis

Prends juste note que tout commentaire désobligeant, illégal, publicitaire, agressif, mal écrit ou tout simplement ennuyeux sera cruellement supprimé sans préavis, sans explication et sans excuse par le dictateur autoproclamé actuellement au pouvoir.

|-| XX( ??? <3 ;-) :yes: :twisted: :roll: :oops: :no: :mrgreen: :lalala: :idea: :evil: :cry: :crazy: :arrow: :?: :-| :-x :-p :-o :-P :-D :-? :-) :-( :!: 8-O 8) (zzz) (woohoo) (vomi) (tusors) (troll) (suisse) (suicide) (sigh) (siffle) (roses) (radoteur) (pope) (pleure) (pendu) (ouch) (mur) (mechant) (lulz) (lol) (hum) (haha) (god) (fou) (fache) (evilfinger) (endormi) (embarrasse) (coucou) (chinois) (censored) (bouffon) (bisou) (badday) (avosordres) (applau)

Sur le même thème