Avoir du pognon c’est quelque chose, encore faut-il savoir comment le montrer. Plusieurs outils technologiques sont disponibles afin de garantir l’exhibition maximale qui déclenchera le flux hormonal jouissif adéquat, dont les très écologiques Hummer qui relaient ces ridicules 4×4 au rang de trottinettes pour bourgeois attardés. Il doit d’ailleurs surement t’arriver de croiser certains d’entre-eux sur le bitume de nos routes helvétiques, contraste évident avec les images publicitaires prises en milieu sauvage.

Car oui, tel le rhinocéros blanc, le Hummer est sauvage, il fait de toi le roi de la savane. Tu peux par exemple jouer à cache-cache dans les marécages boueux du centre-ville.


Ayéééé, je suis cachééééé!


Et si par hasard tu aperçois ces fameux rondins de bois sur le bord de la route devant le centre commercial, alors n’hésite pas à monter dessus au lieu de continuer bêtement sur la voie goudronnée.



Et parce que les conducteurs de Hummer ne sont pas des lopettes, ils passent sous les ponts.



C’est vraiment un moyen de transport indispensable en milieu rural.

(images : GM Media Online, sous contrat Creative Commons)

,    
Tout vrai fan des séries américaines n’attendra jamais leur diffusion sur les ondes hertziennes de notre vieille Europe, il optera plutôt pour le visionnage en ligne ou le téléchargement de la vidéo via son outil de peer to peer préféré.

En fait, le problème est surtout de connaitre les dates et heures de diffusion desdites séries.

Il existe heureusement un site web incontournable dans le domaine, www.pogdesign.co.uk/cat, il propose un calendrier extraordinairement complet contenant toutes ces informations.



Si tu t’inscris tu peux même créer ton propre filtre avec tes séries préférées, masquant ainsi toutes les autres.

Chaque journée est détaillée avec la liste des épisodes du jour, leur saison, et même un résumé si tu passes la souris sur le titre.



Indispensable.
, ,    
Imagine toi isolé dans un chalet de haute montagne, la nuit tombe et la neige empêche ta bagnole de repartir. Ton seul moyen d’accéder au monde extérieur est ton téléphone portable sous Android. Tu as peur, très peur. Mais ce ne sont ni les loups, ni le froid, ni l’horrible dahu sauvage qui rôde dehors qui te font peur.

Non, ce qui te fait peur c’est d’imaginer qu’un abruti soit potentiellement en train de poster des commentaires à la con sur ton blog WordPress, et que tu n’aies aucun moyen de contrer cette abomination. Tu passerais bien par le navigateur web intégré à ton téléphone mais ta simple page d’accueil mettrais plus d’une heure à charger, ce n’est donc pas une solution. Maudits soient les trolls qui polluent tes billets!

Heureusement, cette horrible situation ne sera bientôt plus qu’un vilain souvenir. Voici en effet l’ultime solution pour contrôler ton blog WordPress depuis Android.

La première opération à effectuer consiste à ouvrir le protocole XML-RPC sur ton blog WordPress afin de permettre la publication à distance, pour cela il te suffit d’aller sur ton tableau de bord, et dans l’onglet « Réglage » tu cliques sur « Écriture » .



Tu coches la petite case et tu valides. L’activation de ce protocole ouvre une porte supplémentaire vers l’administration de ton blog, d’où l’utilité d’un mot de passe d’administration compliqué, est-il besoin de le rappeler.

La suite des opérations s’effectuera sur ta bestiole mobile. Tu vas en premier lieu aller visiter l’Android Market et chercher une application qui se nomme « WordPress » .



Comme tu peux le constater, le nom est très recherché. Cette application est gratuite et même open source, si tu veux en savoir plus tu peux aller visiter le site officiel android.wordpress.org.



Tu noteras qu’il existe également des versions pour BlackBerry ou Big Brother.

Bref. Tu installes le programme, puis tu glisses ensuite sensuellement l’icône sur un de tes bureaux.



Et tu lances l’application.

Au premier lancement il te faudra ajouter les informations de connexion à ton blog, le formulaire adéquat devrait s’ouvrir. Si ce n’est pas le cas, tu appuies sur la touche « Menu » de ton téléphone, puis tu choisis « Ajouter un compte » .



N’oublie pas d’appuyer sur « Enregistrer » à la fin. Tu noteras que tu peux gérer plusieurs blogs sous WordPress.

Dans le menu se trouve une autre option très intéressante, il s’agit de « Réglages de notification » qui te permet de programmer des notifications lorsque quelqu’un écrit un commentaire sur ton blog.



Tu indiques simplement l’intervalle de mise à jour.



En cas de nouveau commentaire, l’icône de WordPress apparait dans la barre de notifications, le déroulement n’affiche malheureusement pas beaucoup de détails.



En cliquant sur la notification tu arrives directement dans la liste des commentaires.

Mais revenons à l’accueil. Tu poses ton gros doigt sur le nom de ton blog pour accéder au contenu. Note que c’est ici que tu arriveras les prochaines fois que tu lanceras l’application



Te voilà avec un accès à la fameuse liste des commentaires. le chargement peut être long selon le nombre, et il est fréquent d’avoir un message indiquant que l’application ne répond plus, c’est normal, sois patient.



Un appui prolongé sur l’un d’entre-eux te permet d’avoir accès à certaines options essentielles.



Tu peux également consulter la liste des billets.



Et là même principe, un appui prolongé t’affiche un menu te permettant de voir ou modifier tes billets.



L’affichage d’un billet est très basique, le respect des positions n’est pas toujours respecté, c’est plus à titre informatif.



L’édition des billets est réservée aux urgences, taper un texte long ou du code HTML avec le clavier Android relève plus de la sinécure que d’autre chose.



Malgré la présence de boutons aidant à ajouter quelques balises standard.



Le bas de page permet de modifier quelques informations globales telles que les mots-clés, les catégories et l’état de publication. Le bouton « Ajouter » permet d’envoyer une image contenue dans la bibliothèque de ton téléphone, une fonctionnalité qui peut s’avérer utile pour les photoblogs amateurs.



L’application WordPress pour Android reste donc un moyen efficace pour lire et modérer les commentaires à distance, l’édition de billets étant un peu trop compliquée au vu de la taille du clavier, de l’écran et des différentes balises HTML qu’il faut insérer.

Te voilà fin prêt pour tes prochaines randonnées sauvages.
, , ,    
Tu me connais (ou pas), à part l’éminent WoW il y a peu de jeux vidéos qui m’intéressent.

Et pourtant, pourtant, je vais aujourd’hui te présenter une petite merveille d’un autre genre, celui du point and click.



Sorti en octobre 2009, « Machinarium » est le dernier né du studio tchèque Amanita Design.

Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le jeu est entièrement développé avec la technologie Adobe Flash, ce qui permet d’avoir d’ailleurs une démo jouable en ligne avec laquelle tu pourras tester les trois premiers niveaux.



L’histoire est celle de Josef, un petit robot qui a été expulsé à tort de sa ville robotique. Il doit donc y retourner afin de déjouer un attentat et sauver sa copine enfermée par des robots loubards.



Le jeu complet ne coûte que vingt dollars (soit presque autant en francs suisses), un prix dérisoire si l’on prend en compte les trois années passées pour créer cette merveille. Les graphismes sont superbes, la jouabilité excellente, la musique originale et les énigmes corsées à souhait. Le jeu t’occupera une bonne douzaine d’heures, tu en rêveras même la nuit.



Tout se joue à la souris, on peut collecter des objets, les faire interagir entre eux, avec des éléments du décor ou d’autres personnages. Une des astuces essentielle étant le principe de pouvoir redimensionner le héros, permettant ainsi l’accès à certains objets trop hauts ou trop bas. Il est de plus impossible de mourir, tu peux sauver et restaurer une partie quand tu veux, moins de stress donc.

Aucun dialogue écrit n’est présent, tout se fait au moyen de petites animations dans des bulles, le jeu est plus que multilingue dans le sens où il n’a pas de langue propre. Ici par exemple, un vieil handicapé te demande de lui trouver de l’huile pour sa rotule qui couine, c’est juste simple.



Les moments les plus agaçants sont sans aucun doute les puzzles et autres jeux disséminés tout au long de l’aventure, seule leur résolution minutieuse permet de déverrouiller l’étape suivante. Prépare tes lotions capillaires car l’arrachage de cheveux est plus que garanti, d’autant plus qu’aucun mode d’emploi n’est généralement donné, il te faut donc commencer par déduire les règles par toi même.

Ici par exemple, un bête « Puissance 4 » . Au passage, bonne chance pour battre la machine.



La version complète peut être achetée puis téléchargée sur le site machinarium.net, et je ne peux que te le conseiller. De plus, si tu joues avec ton/ta concubin/concubine tu pourras même voir qui utilise son cortex gauche ou droit dans le couple. Tout ça en jouant le rôle d’un robot qui n’a même pas de cerveau.
, , ,    
Découverte récemment, la série télévisée américaine « Lie to Me » est tellement addictive qu’elle rend étonnant le fait de ne pas être plus connue sous nos latitudes.

L’histoire est celle du docteur Cal Lightman (Tim Roth, déjà vu dans Reservoir Dogs) et de son équipe du Lightman Group, entreprise spécialisée dans le langage corporel et l’analyse des micro-expressions. Les membres du groupe peuvent en effet d’un coup d’œil savoir lorsqu’une personne ment ou dit la vérité, on peut facilement comprendre que leur carnet de rendez-vous soit copieusement rempli.



Bref, pour en revenir au sujet principal du recyclage d’acteurs. Dans le cinquième épisode de la première saison apparait un personnage non-récurrent joué par Antonio Fargas.



Tu le connais surement mieux sous le nom de Huggy Bear (ou Huggy les Bons Tuyaux en français), rôle phare qu’il a tenu de 1975 à 1979 dans la série culte « Starsky and Hutch » .



Il a également joué des rôles secondaires dans un nombre impressionnant de séries depuis lors, ainsi qu’un rôle récurrent dans « Everybody hates Chris » . Peu d’acteurs des seventies sont, comme lui, restés devant la caméra.
, , , , ,    
En Suisse, être totalement à côté de la plaque est en passe de devenir un sport national.

Les jeux électroniques violents doivent être interdits en Suisse. Le Conseil des États a transmis soir deux motions du National exigeant du Conseil fédéral, contre sa volonté, qu’il soumette au Parlement un projet de loi dans ce sens.

(Source : romandie.com)

La Suisse deviendrait ainsi le premier pays européen à appliquer une telle loi, mais après l’interdiction des minarets nous ne sommes au fond plus à une absurdité près. La décision est d’autant plus aberrante quand on sait que chaque citoyen helvétique est forcé de faire son armée, impliquant ainsi la possession d’un fusil d’assaut à son domicile.

Le gouvernement n’aura pas la tâche facile. D’autant plus qu’en transmettant les deux motions, le Conseil des Etats a refusé de prendre position, laissant au Conseil fédéral le soin de trancher, a déclaré Anne Seydoux (PDC/JU).

Cette dernière aurait préféré le texte de Norbert Hochreutener (PDC/BE), adoptée par 27 voix contre 1, qui se limite à barrer l’accès des mineurs aux jeux d’ordinateurs à contenu violent. Plus radicale, la motion d’Evi Allemann (PS/BE), acceptée par 19 voix contre 12, vise à interdire la production, la publicité, l’importation, la vente et la diffusion de tels programmes de jeux.

(Source : romandie.com)

Contourner cette loi absurde est enfantin, il suffit en effet aux joueurs de passer par une plateforme de téléchargement légal pour se fournir directement auprès des fabricants. Au final, seuls les revendeurs seront lésés.

Le verdict tombera dans quelques mois, après délibération de nos Vieux Singes Sages.
, , ,    
Maintenant que mon blog tourne sous WordPress il faut t’attendre à voir arriver une série d’articles parlant inévitablement d’extensions incontournables (les anglois disent plugin).

Pour commencer en beauté pourquoi ne pas lier l’utile à l’agréable. J’ai constaté récemment que près d’un tiers de mes visiteurs venaient de Russie, étant donné que les histoires suisses ne concernent surement pas nos lointains voisins soviétiques j’en ai brillamment déduit qu’il s’agissait là de robots spammers nuisibles.

Bloquer l’accès à ton blog pour tout un pays, voilà ce que je vais t’apprendre aujourd’hui. Si le concept peut paraitre xénophobe il n’en reste pas moins un excellent moyen de combattre certains désagréments et d’avoir au passage des statistiques de fréquentations plus proches de la réalité.

Tout d’abord il te faut installer l’extension iQ Block Countries, la démarche ne sera pas expliquée ici, assez de site t’apprendront comment faire.

Le problème est que cette extensions nécessite un fichier de géolocalisation contenant les données nécessaires à déterminer la provenance de tes visiteurs en fonction de leur adresse IP, et que l’installation automatique de ce fichier via l’interface de l’extension ne fonctionne pas à cause de restrictions légitimes sur les répertoires de ton site web.

Voici donc comment procéder à la main pour palier à ce désagrément.

Tout d’abord, tu vas télécharger le fichier sur le site original, c’est ici :
http://geolite.maxmind.com/download/geoip/database/GeoLiteCountry/GeoIP.dat.gz

Ensuite tu vas le décompresser, en utilisant par exemple 7-ZIP. Tu devrais au final avoir un fichier nommé « GeoIP.dat » sur ton disque dur.

Il te faut maintenant envoyer ce fichier « GeoIP.dat » dans le répertoire de l’extension « iQ Block Countries » sur ton site web, il y a de fortes chances pour que ce répertoire soit « wp-content\plugins\iq-block-country » . Pour envoyer le fichier de ton disque dur jusque sur ton site tu dois utiliser un client FTP, outil indispensable à tout webmaster, comme par exemple l’excellent FileZilla.

Une fois l’opération effectuée, tu peux aller gaiement dans l’administration de l’extension depuis ton tableau de bord WordPress. De là il te suffit de sélectionner les pays que tu désires bloquer dans la liste, pour en sélectionner plusieurs tu cliques simplement en maintenant la touche « Ctrl » enfoncée. N’oublie pas de valider à la fin en cliquant sur « Enregistrer les modifications » .



Tu peux aussi te la jouer revendication politique en bloquant par exemple les visiteurs de nations dont le dictateur a pété un câble en appelant au jihad contre ton pays. Tu vois, il y a plein d’applications utiles.

Les personnes bloquées qui tentent d’accéder à ton site auront un message explicite leur indiquant qu’il leur faut déménager pour avoir l’honneur de lire tes créations.
, , ,    
S’il y a une entité qui fait la fierté de notre belle Helvétie c’est bien son armée. Représentation suprême de l’indépendance si chère à notre patrie, de sa liberté, se son hospitalité.

Car oui, nous autres Suisses avons le sens de l’accueil. On aime beaucoup recevoir des familles de fraudeurs, dictateurs (hormis tonton Kadha) et autres margoulins qui viennent planquer leur pognon dans nos coffres, permettant ainsi à nos majestueux banquiers l’octroi personnel de bonus conséquents, et ceci même en pleine période de crise pendant que le reste du peuple crève la dalle.

Sur le sujet de l’accueil, le chef de l’armée helvétique a récemment tenu quelques propos qui méritent un petit arrêt sur image. André (c’est son petit nom) s’est adonné au jeu des questions-réponses avec un enthousiasme propre à sa fonction. Ainsi, à la question fatidique mettant en cause l’utilité de l’armée, le militaire répond le plus simplement du monde.

« Quand des archives brûlent à Lausanne, on peut faire appel à l’armée pour soutenir les pompiers. » 

Car justifier avec brio un budget annuel de 4 milliards de francs suisses pour éteindre un feu par décade, c’est aussi le travail d’André.

Mais le brave homme ne s’arrête pas là, sa position peu importante dans la hiérarchie militaire helvétique lui permet heureusement de se laisser aller à quelques confessions frivoles.

« la Suisse est vulnérable même en temps de paix. » 

André cite au passage « l’afflux massif » de réfugiés qui « déferlent » sur notre territoire, afflux qui pourrait selon lui nécessiter une aide conséquente de l’armée qui posterait probablement un vaillant troufion sur chaque col de montagne en bordure de frontière. Lorsque le journaliste lui demande la provenance hypothétique de ces envahisseurs, André répond très sérieusement.

« Pensez à la situation économique en Grèce: soudain un pays de l’Union européenne, presque un voisin, au bord de la faillite… » 

Le jour où tu sentiras une une odeur de Feta près de chez toi il sera alors déjà trop tard, rien ne servira de préparer ton joli petit paquetage vert kaki car l’ennemi hellénique sera à ta porte, avec son adorable jupette traditionnelle et son iPod bourré de Sirtaki.



Je suis certain qu’on devrait pouvoir troquer quelques nuitées dans nos abris anti-atomiques contre autant de bouteilles d’Ouzo.

Mais André n’aime a priori pas l’Ouzo.
   

Salutations à toi, visiteuse ou visiteur assidu!

Tu l’auras remarqué, le blog a changé de tronche. Ce que ton œil de profane n’aura surement pas vu c’est que non content d’avoir retapé la façade j’ai également changé tout le moteur interne du site qui tourne ainsi maintenant sous WordPress.

Précisons que ce billet écrit dans d’horribles souffrances aux poignets t’es destiné juste pour attiser ta capacité à pardonner le fait que tout risque de merder ces prochains jours. Un peu d’indulgence donc, une fois la machine en route la croisière reprendra au rythme habituel.

Mais tu peux d’ici là me dire ce que tu en penses, ça permettra de tester les commentaires.

Gros bisous à toi.

P.S.
N’oublie pas de te réabonner à mon nouveau flux RSS, l’ancien n’étant du coup plus valide.

   

Je te parlais il y a quelque temps du phénomène chatroulette, haut-lieu d’épandage de testostérone et d’affichage de bites en tout genre.

La durée de conversation oscillant entre une et trois secondes (suivant le lag) j’étais en droit de me poser la question sur les motivations qui poussaient la grande majorité des mâles à fréquenter ce site.

La réponse me fut amenée par une vieille connaissance norvégienne, Sven Ølafson Fosnavåg, ancien collègue de tranchées pendant la précédente guerre de Sibérie. J’étais abasourdi face à son rapport final : les hommes fréquentaient chatroulette pour voir des femmes à poil! Ça alors, je ne m’y attendais pas du tout. Ce type formidable a du coup tenté une expérience hors du commun, il a voulu voir jusqu’à quel point les mâles étaient prêts à se ridiculiser pour apercevoir une paire de nibards.

Pour ce faire il téléchargea la vidéo d’une femme pas trop moche qui se tenait habillée devant sa caméra, puis grâce à un programme d’émulation de webcam il diffusa la vidéo en boucle dans chatroulette, se faisant ainsi passer pour un rare membre de la gent féminine.

Il perdit ainsi quelques pauses de midi sur ce projet démentiel, mais le résultat en valait vraiment la peine.

Bravo Sven!

,