S’il est une pensée de nos ancêtres du Moyen Âge qui a traversé les siècles, c’est bien l’obscurantisme.

Le préposé fédéral à la protection des données a réclamé vendredi que Google retire immédiatement le service « Street View » qu’il a commencé à proposer sur sa carte de Suisse. Pour lui, les conditions de protection de la vie privée des habitants ne sont pas remplies. Hanspeter Thuer relève que de nombreux visages et plaques d’immatriculation de véhicules n’ont pas été masqués ou ont été insuffisamment floutés. Google se se dit surpris par cette réaction et a reçu peu de demandes de modifications.

(Source : TSR)

Demander le retrait d’une technologie novatrice pour quelques problèmes plus que mineurs, c’est punir tout un peuple pour un dissident. La nouveauté fait peur, en Suisse surement plus qu’ailleurs.

Il y en a toujours un pour râler, c’est un standard de l’humanité, le problème survient quand on a donné du pouvoir à cette personne.

, ,