Pendant les quatre mois interminables de ma pitoyable école de recrue, je n’ai appris que deux choses :

1. Se cacher dans les toilettes est la meilleure solution pour ne pas travailler.
2. Être forcé de faire des pompes à 6h00 du matin dans un champ puriné la veille anéantit les dernières notions de nationalisme d’une personne.

Le premier point est à priori répréhensible légalement, ils ont tout prévu ces enfoirés.

Article 74
Celui qui, devant l’ennemi et par lâcheté, se sera caché, aura pris la fuite, ou aura sans autorisation abandonné son poste, sera puni d’une peine privative de liberté à vie ou d’une peine privative de liberté.

(tiré du code pénal militaire)