Devenir policer n’est malgré les préjugés pas une chose aisée, avoir l’immense privilège de flinguer un membre de l’UDC en toute légalité ça se mérite.

Christoph Blocher aurait testé sur luimême les effets du pistolet Taser à impulsions électriques dont le Conseil national a accepté l’utilisation pour expulser des requérants d’asile. Le conseiller fédéral, 67 ans, a surmonté apparemment l’épreuve sans dommage, selon un commandant de police lundi.

(Source : TSR)

Pouvez-vous seulement imaginer la jouissance de la personne qui a pressé la détente? Pouvoir légalement balancer 50’000 volts dans le Blocher pour ensuite le voir se relever péniblement dans un « Dankkkrrre! » plein de bave, ça n’a vraiment pas de prix.

Et vous, combien seriez-vous prêts à payer pour faire celà?

   

11 commentaires

  1. Quand on sait que ce petit jouet à récemment fait deux morts aux Etats-Unis, la décharge infligée à Christoph « Rambo » Blocher était très vraissemblablement réglée sur « minimum »… Histoire sans doute de pouvoir dores et déjà dédouaner le policier qui, dans un futur que l’on devine proche, aura le privilège d’envoyer au paradis des malfrats la première victime du Taser made in Switzerland.
  2. @Turmix
    Je en suis donc pas le seul à sentir venir le dérapage. Le pauvre mouton noir électrocuté par un des membres docile du troupeau, ça mériterait presque une affiche horrible.
  3. Il y a eu bien plus que deux morts aux Etats-Unis à cause du Taser, je pense notamment aux faits divers qui ébranlent les pénitenciers où, apparement, les matons auraient régulièrement eu tendance à tirer régulièrement à plusieurs simultanément sur un détenu avec un de ces « merveilleux jouets » (même dans les douches sur des gens nus et dans de l’eau… rajoutez le courant et imaginez un peu l’effet). Et sans compter le nombre de gens qui souffriraient de problèmes cardiaques et/ou de violentes migraines suite à un « shoot » au Taser (parfois par totale erreur d’appréciation du tireur, donc de parfaitement honnêtes citoyens).

    Mais bon, si Blocher dit que c’est cool… alors pourquoi s’en faire n’est-ce pas ? :D

    tssss
  4. @burningHat
    En plus si c’est sur des réfugiès alors les flics droitistes vont s’en donner à coeur joie.
  5. Attention aux amalgames. Tous les gens de droites ne sont pas des salopards et des connasses non plus. ;)
  6. @zoé
    Bien sûr que non, il y a aussi des avocats et des banquiers. :))

    Ceci dit je pense qu’un flic de droite aura moins d’apréhension à tirer sur un réfugié.
  7. Le taser présente deux gros dangers majeurs :

    1. Une utilisation isolée et contrôlée dans un cadre expérimental et consensuel (Blocher) est beaucoup moins à risque que tout ce qui peut arriver dans le feu de l’action :
    - harpons-electrodes qui arrivent au mauvais endroit (quand c’est pas la mauvaise personne)
    - utilisations multiples et répétées (outre le fait que c’est assimilable à de la torture sous de nombreux accords internationaux – ça augmente également en flèche les risques cardiaques ou épileptique)
    - circonstance dangereuse (présence d’un milieu conducteur comme de l’eau)
    - policiers qui ne comprennent pas le mode de fonctionnement de l’engin (c’est censé paralyser ! la victime n’est plus capables de coopérer et ça sert à rien de continuer de tirer si la victime n’obtempère pas en se mettant à genoux les mains derrières la tête)
    - environnement dangereux : c’est paralysant et la victime peut se blesser gravement en tombant.

    2. Certains policier (ça c’est vu ax USA) risquent de considérer – notamment en raison du marketing – ceci comme un outils dont l’utilisation est triviale et sans danger. Ils hésitent beaucoup moins à l’utiliser qu’une arme classique.

    OR CECI EST UNE ARME AU MÊME titre que le pistolet (à balle à poudre). Au vu de tout le point précédent ca comporte sont lot de danger et le choix d’engager cette arme doit être aussi mûrement réfléchi et justifié que le tire d’une balle.

    Faut pas que les policiers se mettent à avoir la Zapette électrique facile. ([cynique]Sauf quand c’est Blocher à l’autre bout… hinhinhin…[/cynique])
  8. Le schef il a dit : »sich gouet, s’mart nicht weh » pouvez y aller les gars !
    C’est trop facile de se dédouaner de cette façon : une arme, quelle qu’elle soit, reste une arme, avec les dangers qu’elle représente.
    Et mon cher Gaël, tu auras constaté comme moi que le brun en tant que mode de pensée contamine aussi séverement le Danemark. Mais, ça c’est hors sujet, bien que le résultat pour les étrangers sera le même au Danemark que chez nous.
  9. Il y a eu un mort le 14 octobre au Canada, le Taser est mortel (pour rappel).

    @DrYak
    Tu as effectivement raison, le fait que la police pense que cette arme n’est pas mortelle fera qu’ils tireront sans la moindre réflexion. Comme je l’ai dit, il faudra peu de temps avant le premier mort.

    @Loup Phoque
    La couleur brune me fait penser à quelque chose d’autre, curieux. :))
  10. http://slashdot.org/

    Article mentionné sur slashdot :
    Les Nations unies considèrent les Tasers comme une forme de torture, pouvant cause même jusqu’à la mort dans certaines circonstance sur le terrain.

    (Note: On fait comment pour les mettres des liens dans ton blog ?)
  11. Merci pour le lien DrYak, content de voir qu’ils prennent enfin celà au sérieux.

    Pour mettre les liens, normalement c’est directement du HTML mais il semblerait que ma plateforme retire les tags. Pour le moment je m’en occupe moi, mais je vais voir. :-)

Les commentaires sont fermés

Les commentaires sur ce billet sont fermés, en cas de problème tu peux toujours utiliser le formulaire de contact.